Que peut nous apprendre la question des marges sur la parenté ? Réciproquement, comment les études sur la parenté contribuent-elles à éclairer le rapport des marges à la norme ? Comment les notions de marge, confins, frontières ou limites sont-elles comprises et opérantes selon les époques et les espaces géographiques ? À travers cinq articles originaux et un double entretien, ce numéro éclaire la diversité des acceptions de ces notions par la description des pratiques, des représentations et des normes qui leurs sont associées. Il est une invitation à réinterroger des thématiques classiques de l’anthropologie telles que l’alliance, le rapport entre vivant·e·s et défunt·e·s, le genre et la filiation.

Ce numéro thématique est coordonné par EnCoRe, un groupe de chercheures françaises en sociologie et en anthropologie travaillant sur des domaines ayant trait au corps, à la parenté, à l’engendrement et au genre. Deux chercheures du Centre Norbert Elias en font partie : Anaïs Martin (EHESS), doctorante en anthropologie, et Manon Vialle (CNRS), post-doctorante en sociologie.

Le numéro est en libre accès sur le site de l’éditeur, les Presses universitaires de Louvain : https://ojs.uclouvain.be/index.php/emulations/issue/view/frontieres_parente

Sous la direction d’Anaïs Martin, Léa Linconstant, Anne-Sophie Giraud, Hélène Malmanche et Manon Vialle
Aux frontières de la parenté. Un éclairage par les marges
Émulations. Revue de sciences humaines, n°32, avril 2020.