Florie Imbert-Pellissier

Histoire moderne
Doctorante (EHESS)
florie.imbert@gmail.com

 

Domaines de recherche

Histoire moderne,
Histoire urbaine,
Histoire des marges urbaines,
Géographie historique,
Anthropologie historique.

 

Doctorat

Doctorante en histoire sous la direction de Jean Boutier et de Brigitte Marin, depuis la rentrée 2018.
École doctorale de l’EHESS.

Titre du projet de thèse
Habiter le terroir marseillais de 1630 à 1720: Pratiques, construction et représentations d’un espace périurbain à l’époque moderne.

Résumé du projet de thèse
Au XVIIe siècle, le terroir de Marseille représente la grande majorité des 24 000 hectares de son territoire et plus du quart de sa population. Rarement étudié par les historiens, le terroir de Marseille permet pourtant d’aborder la question de l’existence de territoires périurbains et de leur identité à l’époque moderne. Afin d’aborder les particularités des modes de vie au sein du terroir c’est le concept d’habiter qui constituera le fil directeur de notre étude. La notion d’habiter interroge le rapport d’une population à son territoire grâce à l’étude de leur perception de l’espace et de leur habitat mais également grâce aux pratiques et aux représentations de ce territoire. Le terroir marseillais est d’autant plus intéressant qu’il présente des visages multiples dans son organisation. Cette diversité implique un rapport à l’urbanité et à la ruralité complexe ainsi que des usages et une perception de l’espace différents. Ce travail s’organisera en trois axes. Le premier axe permettra de déterminer qui sont les habitants du terroir et comment la croissance démographique de cet espace s’est organisée de différentes façons (Faubourgs, mitage, noyaux villageois). Le second axe interrogera les différentes pratiques de l’espace et l’usage de ses ressources. Le troisième axe se concentrera sur la notion de paysage du terroir, un paysage perçu mais également construit.

Mots clefs
Histoire moderne, terroir, habiter, paysage, périurbain, marges.

 

Communications

« Le terroir marseillais au XVIIe siècle : une périphérie aux centralités multiples », Journée des doctorants du PRSH Centres et centralités en sciences humaines et sociales, 13 décembre 2018, Université Le Havre Normandie, Le Havre.

« Les mobilités au sein du terroir marseillais, facteurs de la construction d’un territoire périurbain à l’époque moderne », École d’été du LIA Méditerrapolis Habiter le mouvement, 8-13 juillet 2018, Università della Sapienza, Rome.

« Finding the suburban space during the early modern period: the example of the terroir of Marseille during the 17th century », PhD Workshop European Research program Capa.City Debating residential subdivisions, 9-10 avril 2018, Périgueux.