Marjorie Ruggieri

Anthropologie
Doctorante (EHESS)
marjorugg.ehess@gmail.com

 

Domaines de recherche

Anthropologie culturelle
Patrimoine immatériel
Anthropologie de la nature
Anthropologie du tourisme

 

Doctorat

Thèse en anthropologie en préparation depuis 2016 sous la direction de Boris Pétric et Caroline Bodolec. Soutenance prévue le 29 mars 2021.

Titre de la thèse
Ethnographie d’un tourisme paysager : l’engouement chinois pour la lavande provençale au XXIe siècle

Résumé
Les circulations touristiques dans les milieux autrefois principalement agricoles questionnent au-delà du simple sujet de la promotion, de l’accueil et de l’hébergement des touristes. Les contacts rapides entre les acteurs locaux et les touristes sont complexes et mettent en lumière une combinaison d’imaginaires et de représentations de ce paysage créant des situations de frictions. Sur le plateau de Valensole, territoire des Alpes-de-Haute-Provence, le paysage lavandier façonné par les agriculteurs et magnifié depuis longtemps par les poètes et les touristes européens, a connu récemment une forte attractivité impulsée par l’engouement des touristes chinois pour cette plante et le développement des réseaux sociaux. La rencontre entre Valensole, ses habitants, ses agriculteurs, ses élus, ses artisans, les guides et les touristes de passage, en particulier ceux de Chine venus voir les lavandes pendant leur périple en Europe, est le sujet de cette thèse à la croisée de plusieurs champs de recherche. Environ 60 000 touristes du monde chinois ont traversé le département des Alpes-de-Haute-Provence, et en particulier le plateau de Valensole, chaque été, depuis le début des années 2000. Même s’ils ne représentent qu’une catégorie infime des touristes étrangers en Région Sud (9%), leur périple en Provence suscite de nombreuses réactions, d’autant qu’à Valensole, cette proportion augmente et s’élève à 30 % de touristes chinois sur la totalité des touristes étrangers en 2016. Au-delà d’une observation des interactions et des pratiques touristiques, cette thèse a été l’occasion de donner la parole à des agriculteurs, dans un contexte où les questions du renouveau des campagnes et des mutations rurales sont au cœur des réflexions de la société. Le prisme chinois a permis de donner une dimension plus géopolitique et plus globale à cette activité touristique et à ce patrimoine naturel immatériel local.

Mots-clés
Patrimoine culturel immatériel, lavandiculture, paysage, tourisme chinois, circulation, altérité, imaginaires touristiques

 

Communications

2 décembre 2020 : Intervention au webinaire « la Fabrique du Parc du Verdon » volet n°3, Le tourisme de demain. Intervention intitulée : « Mieux comprendre l’engouement chinois pour le territoire lavandier, le mythe du sur-tourisme chinois. »

28 octobre 2020 : Présentation de mes recherches au Musée Ethnopôle de Salagon. Stage formation au Patrimoine Culturel Immatériel. Intervention intitulée : Le patrimoine immatériel lavandier, une anthropologie des sens par l’image et la couleur. L’exemple du plateau de Valensole.

27 juin 2019 : Co-organisation d’une journée d’étude sur la Chine à l’EHESS Marseille (Journée d’étude (EHESS, CNE, CNRS). Intervention intitulée : La Chine, un défi méthodologique pour les sciences humaines et sociales. Réflexions sur les nouvelles approches.

Juin 2019 : Présentation de ma thèse lors des Journées Jeunes Chercheurs du Canthel – Economies de l’altérité, à l’Université Paris Descartes en présence de Saskia Cousin.

Mars 2018 : Présentation de ma thèse lors du Festival International du tourisme (UFR ESTHUA Tourisme et Culture en partenariat avec Angers TourismLab) en présence de Philippe Violier.

Octobre 2017 : Présentation de ma thèse en anglais lors du Tourism Shaping Places, workshop international en collaboration avec la Commission de l’Union géographique internationale sur le tourisme, les loisirs et le changement global, soutenu par le projet « The transformative effects of global mobility patterns in tourism destination evolution ». Intervention réalisée dans le cadre du workshop intitulé : From identities to representations. Place-making in the global tourism arena, et articulée principalement autour des observations faites lors des fêtes de la lavande.

Septembre 2017 : Présentation de ma thèse lors des 4èmes Rencontres Internationales des jeunes chercheurs en tourisme, Chaire UNESCO, « Culture, Tourisme, Développement » Aux Frontières du Tourisme. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Mars 2017 : Présentation de ma thèse à l’EHESS. Intervention organisée par Carine Baxerre. Réflexions autour de l’avancement de ma thèse au retour de mon premier terrain en Chine.

Février 2017 : Intervention au SinoFrancoClub de Pékin. Présentation réalisée sur le thème imposé : Les spécificités culturelles et les spécialités culinaires régionales en France. Institut français de Pékin.