Lancé à l’initiative des chercheurs et des chercheuses de l’université d’Avignon, le groupe « Histoire et modèles » propose des ateliers qui associent une présentation de travaux en cours, donnant une large place aux modalités précises de leur élaboration, à des débats d’idées qui traversent actuellement l’histoire et les sciences sociales. La perspective retenue sous l’intitulé « histoire et modèles » doit se comprendre d’abord au sens classique que recouvre l’usage des modélisations dans les pratiques historiennes. Elle interroge ensuite plus largement l’ensemble des opérations de rationalité (méthodologiques, techniques, narratives, documentaires ou éditoriales) qui organisent le protocole du travail historien et les formes de connaissance qu’il induit. Une attention particulière est accordée dans les ateliers aux questions d’archives, non seulement en raison de leur place dans les soubassements identitaires de l’enquête historique, mais aussi pour se confronter aux interprétations alternatives du mot qui se sont multipliées dans la culture contemporaine sur des fondements variables (philosophiques, patrimoniaux, militants, éthiques, etc. ).

Les ateliers fonctionnent par invitation et se déroulent à l’université d’Avignon. Le calendrier ainsi que les modalités d’accès à chaque séance sont définis par les membres permanents du groupe de travail : Bruno Bertherat (CNE/Université d’Avignon), Louise Couëffé (Temos/Université d’Angers), Boris Deschanel (CNE/Université d’Avignon), Stéphane Durand (CNE/Université d’Avignon), Benjamin Landais (CNE/Université d’Avignon), Olivier Rouchon, Chantal Wionet (CNE/Université d’Avignon).

Coordination : Olivier Rouchon (CNE/Université d’Avignon) – olivier.rouchon@univ-avignon.fr

 

Programme

Vendredi 2 février à l’université d’Avignon, à partir de 14h15
Modèle consulaire et diplomatie commerciale en Méditerranée, XVIe-XVIIIe siècle
Une séance animée par Mathieu Grenet, maître de conférences en histoire moderne (INU Champollion) dont les recherches portent sur l’histoire des migrations et des mobilités en Méditerranée, ainsi que sur les pratiques interculturelles à l’époque moderne. Parmi ses travaux et les ouvrages qu’il a dirigés, citons La fabrique communautaire : les Grecs à Venise, Livourne et Marseille : 1770-1840, École Française de Rome-École française d’Athènes, 2016 ; avec A. Bartolomei, G. Calafat, J. Ulbert (dir.) De l’utilité commerciale des consuls, L’institution consulaire et les marchands dans le monde méditerranéen (XVIIe-XXIe siècle), École Française de Rome et Casa de Velázquez, 2018 ; La maison consulaire : espaces, fonctions et usagers, XVI-XXIe siècle, Presses universitaires de Provence, 2021 ; (avec Guillaume Calafat) Méditerranées. Une histoire des mobilités humaines (1492-1750), Éditions Point, 2023.

Atelier suivant le vendredi 22 mars à l’université d’Avignon.

Illustration : The Villa Loredan, Paese – Francesco Guardi, early 1780s (Metropolitan Museum of Art – CC0 1.0)