Séminaire. Penser l’État sans l’ombre de la modernité, 2020-2021

Ce séminaire questionne les possibilités d’une approche comparative de l’État en action, désencastrant la conceptualisation de celui-ci d’une genèse, d’attributs et de paradigmes modernes. Il s’agit d’envisager les rapprochements ou distinctions (de terrains, d’époques ou de débats disciplinaires) qu’une telle perspective autoriserait ; et de contribuer aux renouvellements de l’analyse des effets d’État dans le champ des pratiques sociales et politiques comme dans celui des sciences sociales mêmes. (suite…)

Séminaire. Anthropologie des économies : valeurs, pratiques, pouvoirs, 2020-2021

À l’intérieur d’une anthropologie des économies, le séminaire s’intéressera aux reconfigurations contemporaines des espaces productifs, des pratiques économiques et des valeurs qui s’y rattachent, en explorant également leur dimension politique. Il s’agira d’interroger les diverses formes de coopération, de travail, de propriété, d’échange et de régulation qui sont élaborées à l’intérieur du système dominant, parfois dans ses interstices, pour s’y opposer ou pour tenter de le modifier. L’analyse des reconfigurations de l’économie exige de varier les échelles, du micro-local au transnational pour prendre en compte les différents contextes dans lesquels les acteurs sociaux se situent et agissent. (suite…)

Séminaire. Controverses environnementales et anthropologies de la nature, 2020-2021

Séminaire. Controverses environnementales et anthropologies de la nature, 2020-2021

Depuis dix ans ce séminaire aborde les problématiques portées par de nombreux acteurs autour de l’environnement, de la nature, du développement durable et de la biodiversité, en faisant travailler de concert différentes disciplines : la sociologie (Francis Chateauraynaud, Jean-Michel Fourniau, Suzanne de Cheveigné, Laura Centemeri), l’écologie (Bernard Hubert) et l’anthropologie (Valeria Siniscalchi). Tout en traitant des multiples dimensions des questions environnementales, il a permis d’opérer un retour critique sur les théories et les cadres d’analyse en privilégiant une logique d’enquête réflexive et ouverte, tant les objets en cause se révèlent irréductibles. Qu’il s’agisse de mouvements sociaux autour de conflits environnementaux, d’expérimentations visant l’autonomie (ZAD) ou des alternatives écologiques (circuits courts, agricultures biologiques, formes de permaculture, coopératives énergétiques, recréations d’écosystèmes, etc), de politiques de conservation de la biodiversité, de processus de recherche et d’expertise face au changement climatique, les causes environnementales sont à la croisée de plusieurs dimensions de la vie sociale. (suite…)

Séminaire. Espaces en mouvement : anthropologie du Sahara, 2020-2021

Si le Sahara n’est plus considéré comme une simple marge intérieure du continent africain, son étude n’en demeure pas moins fragmentée, encore fréquemment reléguée à la marge des études africaines et maghrébines. Or, les évènements actuels, du renouveau des grands courants commerciaux et migratoires aux conflits armés qui recrutent leur personnel, équipement et motivations à l’échelle régionale, montre clairement que le Sahara contemporain fonctionne comme une région dont les différentes parties sont intimement liées entre elles. Ce séminaire interroge les différents aspects de ces connexions, de la gestion des ressources naturelles aux institutions et imaginaires politiques et religieuses, en passant par le commerce, la mobilité, et les relations de parenté. (suite…)

Séminaire. Une autre façon de raconter… la geste technique, 2020-2021

Séminaire. Une autre façon de raconter… la geste technique, 2020-2021

Les deux séminaires de Frédéric Joulian (CNE/EHESS) sur la culture matérielle et ses narrations sont de nouveau associés cette année, en deux temps, en mars-avril et en juin, s’adaptant aux contraintes présentes. Les séminaires de mars (5 et 12) et avril (16 et 23) se dérouleront en visio sous forme d’enseignements et de travaux dirigés de 10h00 à 17h00 et ceux de juin (les 2, 3 et 4 juin), avec des intervenants invités, en visio et en présentiel au Mucem (salle Meltem de 10h00 à 17h00), dans les limites des contraintes sanitaires prises par les établissements. (suite…)