Journée d’étude : Engagements artistiques et politiques, 4 février 2022, Marseille

Journée d’étude : Engagements artistiques et politiques, 4 février 2022, Marseille

La journée d’étude de la thématique « Lieux et formes du politique » du Centre Norbert Elias, « Engagements artistiques et politiques. I. Regards croisés : Photographie et recherche », se tiendra le 4 février 2022 de 14h00 au 18h00 au Mucemlab (Mucem, fort Saint-Jean), Marseille. Elle est co-organisée par Véronique Bénéi (Centre Norbert Elias/CNRS) et Marion Slitine (Centre Norbert Elias/EHESS/MUCEM). Entrée libre sans réservation. (suite…)

Séminaire inter-laboratoire d’anthropologie Aix-Marseille. “Repenser le voyage”, 28 janv. et 1er avr. 2022

Cette année, le séminaire inter-laboratoire d’anthropologie Aix-Marseille (SILAAM) porte sur le thème « Rendez-vous en terrain connu : repenser le voyage en anthropologie ? ». Il se déroulera sur deux journées, le 28 janvier et le 1er avril 20022.

L’objectif de ce séminaire est de se questionner sur les fondements épistémologiques et méthodologiques de l’anthropologie. Il s’agira de repenser la place du voyage (physique, intellectuel, virtuel) dans la recherche et dans la pratique ethnographique, et les perspectives d’évolution d’une discipline qui s’est historiquement construite dans un rapport ambigu aux altérités et au déplacement. Le séminaire vise également à réfléchir à de nouvelles pratiques ethnographiques et au développement d’autres méthodologies en anthropologie, qui conditionnent également les modalités de diffusion de la recherche. (suite…)

Journée d’étude. Les substituts numériques des expositions #1, Paris, 4  fév. 2022

Journée d’étude. Les substituts numériques des expositions #1, Paris, 4 fév. 2022

La journée d’étude propose d’explorer les formes et formats éditoriaux des projets de numérisation d’institutions culturelles et patrimoniales. Elle s’inscrit dans les activités du projet EXPOZ « Formes et enjeux des expositions numériques ».

Cette première journée vise à clarifier la classification de ces productions numériques afin de mieux comprendre les choix éditoriaux dans cette fabrication d’un complexe texte-média, parfois présentée comme une alternative à la visite. À quel point la volonté de reproduction s’incarne-t-elle dans l’écriture numérique ? Comment l’espace d’exposition est-il évoqué ? Quelle place est donnée aux images des collections et comment l’usager-visiteur est-il guidé dans son interprétation ? Comment la conception de ces productions nous renseigne-t-elle sur la dynamique actuelle d’hybridation éditoriale des formes entre secteurs marchand et culturel ? Ce type de projet vise-t-il à permettre aux publics existants de renouer avec les œuvres mises à distance par la crise sanitaire, ou peut-il rejoindre d’autres publics, selon une perspective de démocratisation culturelle ?

(suite…)

Journées d’étude. Avec Dominique Julia, EHESS Paris, 18-19 nov. 2021

Directeur de recherche au CNRS, Dominique Julia est l’un des plus anciens membres du Centre de recherches historiques, l’un de ceux dont les travaux personnels et les engagements collectifs ont le mieux illustré le projet qui, depuis plus d’un demi-siècle, nous réunit. Nous avons souhaité poursuivre ce long compagnonnage et lui exprimer notre amitié en lui dédiant deux journées de travail. En accord avec lui, cette rencontre est moins conçue comme un retour sur son œuvre que comme une série d’interventions dans certains des domaines qu’il a explorés, de réflexions sur les prolongements que l’on peut en attendre ainsi que sur les pratiques de recherche qu’il a illustrées. (suite…)

Journées d’étude. Ethique et temporalités de la recherche en sciences sociales, Marseille, 17-18 nov. 2021

Ces journées d’étude viennent couronner un programme de collaboration franco-chilien ECOS SUD/ANID (n° C17H01 2018-2021) portant sur La construction nationale à l’épreuve de l’ « Étranger » : Incarnation / incorporation, reproduction et déconstruction des traumatismes historiques à l’échelle de l’État, l’individu et la nation. Durant quatre années, réunions, séminaires, ateliers, et colloques ont jalonné le programme, faisant émerger des pistes d’investigation croisées et une analyse comparée des figures de l’Etranger en divers contextes de migration, de part et d’autre de l’Atlantique. Dans le même temps, ils ont aussi favorisé une mise en partage et un questionnement sur les manières de faire et penser la recherche aujourd’hui. Plus que jamais, le monde « académique » se trouve confronté à des processus de globalisation, à la fois des modalités de sa mise en œuvre, et de ses financements. Chercheurs et chercheuses ont chaque fois plus à répondre, en amont, pendant et après la recherche, de leurs objets, enjeux et stratégies de recherche, devant des comités de pairs et d’experts de tous bords –y compris en management­– et, de manière fondamentale aujourd’hui, devant les personnes qui ont elles-même collaboré sous des formes variables aux différentes phases de la recherche. (suite…)