Travaux en cours sur le Maghreb. AAC Atelier d’écriture doctoral et post-doctoral  2020-2021 pour L’Année du Maghreb

Travaux en cours sur le Maghreb. AAC Atelier d’écriture doctoral et post-doctoral 2020-2021 pour L’Année du Maghreb

Cet atelier d’écriture s’adresse aux doctorants et post-doctorants qui travaillent sur le Maghreb au sens large (ou en relation avec l’espace maghrébin) et sur la base d’enquêtes en sciences humaines et sociales. Il vise la production d’un texte scientifique inédit pour publication dans la section « Varia » de L’Année du Maghreb, dans un numéro à paraitre en juin 2022. Date limite pour le dépôt des candidatures : 4 décembre 2020. (suite…)

AAC pour le numéro anniversaire de la revue Anthropologie & Santé

AAC pour le numéro anniversaire de la revue Anthropologie & Santé

Appel à contributions pour le n°21 de la revue Anthropologie & Santé – Numéro spécial anniversaire, à paraitre en novembre 2020. Date limite pour l’envoi des propositions : 14 avril 2020

Publiée pour la première fois en novembre 2010, la revue Anthropologie & Santé fêtera son dixième anniversaire l’année prochaine. Depuis sa création, elle témoigne des recherches élaborées par les différentes tendances dans le champ de l’anthropologie de la santé et de la maladie : anthropologie critique des pratiques de soins, des systèmes de santé et des institutions ; anthropologie clinique ; anthropologie politique de la santé ; anthropologie médicale appliquée ; etc. A l’occasion de cet anniversaire, dans un numéro spécial qui sera publié en novembre 2020, le comité de rédaction souhaite accueillir des formes d’écriture de l’anthropologie moins académiques qu’à l’accoutumée (suite…)

AAC  Cultures et musées n°37. Les collections patrimoniales ont-elles un avenir ?

AAC Cultures et musées n°37. Les collections patrimoniales ont-elles un avenir ?

Appel à contribution pour un numéro thématique de la revue Cultures et musées, « Les collections patrimoniales ont-elles un avenir ? », sous la direction de Daniel Jacobi (Avignon Université).

 

Depuis le dix-huitième siècle ont été amassées, inventoriées, étudiées et cataloguées d’innombrables collections patrimoniales. Soigneusement stockées et conservées, et en partie exposées au public par des monuments, des archives, des bibliothèques et surtout des musées, elles représentent un fardeau envahissant et d’autant plus coûteux que, depuis une cinquantaine d’années, la patrimonialisation n’a cessé d’élargir son domaine d’action.
En France où elles sont, pour une grande partie d’entre elles dit la loi, inaliénables et imprescriptibles, et partout ailleurs dans le monde, quelle est donc leur utilité au moment où, du moins en apparence, seules les grandes expositions temporaires, réalisées à grand frais pour de courtes périodes, sont susceptibles d’attirer un public nombreux ? Les collections, notamment celles que les musées par principe (selon la définition jusqu’il y a peu consensuelle, diffusée par l’Icom) sont obligés de détenir, représentent-elles encore pour ces derniers un avantage déterminant ? (suite…)

AAC Colloque « Distances (XVe-XVIIIe siècles) », 11-12 juin 2020, Marseille

AAC Colloque « Distances (XVe-XVIIIe siècles) », 11-12 juin 2020, Marseille

[Evénement reporté au 5-6 novembre 2020, en raison des conditions sanitaires]

Appel à communication pour un colloque international « Distances (XVe-XVIIIe siècles) » organisé par le Centre Norbert Elias/EHESS et l’Université La Sapienza, qui se tiendra les 11 et 12 juin 2020 à Marseille à la Vieille Charité.
Date limite pour l’envoi des propositions : 10 janvier 2020

La dimension spatiale s’est retrouvée au cœur des débats historiographiques contemporains en histoire moderne, notamment par les jeux d’échelles ou par la notion d’aires culturelles. Cette approche a conduit à l’élaboration de projets de recherche interdisciplinaires en sciences humaines et sociales, qui ont associé les méthodes de la recherche historique avec celles de la géographie, de l’anthropologie et des études littéraires, dans des approches à la fois quantitatives et qualitatives. Par la micro-histoire, l’approche spatiale a placé au cœur de sa méthodologie l’analyse multi-scalaire, qui peut parfois paraître trop conceptuelle et sembler imposer des représentations spatiales contemporaines à l’objet étudié. (suite…)

L’objet « pesticides » : appel à communication pour les journées d’étude des 5 et 6 février 2020 à Marseille

L’objet « pesticides » : appel à communication pour les journées d’étude des 5 et 6 février 2020 à Marseille

Depuis la fin de la seconde Guerre mondiale, les pesticides sont devenus la pierre angulaire d’un modèle agricole basé sur l’utilisation croissante d’intrants issus de la chimie. Longtemps considérées comme une avancée révolutionnaire pour protéger les cultures, améliorer les rendements agricoles et répondre aux besoins alimentaires d’une population mondiale grandissante, ces substances se sont progressivement diffusées aux quatre coins du monde. Cependant, avec les alertes de plus en plus fréquentes concernant leurs effets incontrôlés (épuisement des sols, perte de la biodiversité, résistances aux molécules nécessitant des achats croissants de pesticides, affaiblissement de la santé humaine, animale et environnementale), l’usage de ces substances et leur pertinence sont corrélativement remis en question. (suite…)