Colloque. Prendre part à l’art et à la culture, Marseille, 7-9 oct. 2021

Colloque. Prendre part à l’art et à la culture, Marseille, 7-9 oct. 2021

Colloque « Prendre part à l’art et à la culture. Pratiques, théories et politiques de la médiation culturelle aujourd’hui », Marseille, 7-9 octobre 2021.

Ce colloque international s’intéresse à la question de la « participation », aux facteurs de son évolution dans le champ de l’art et de la culture (en particulier depuis les années 1970) et à la façon dont elle interroge le rôle de la médiation culturelle. Il accorde une place importante à la question des droits culturels et, dans ce contexte, à la réflexion sur les mécanismes à l’œuvre dans la répartition de la participation à (et de l’exclusion de) l’élaboration, l’interprétation et la réception du patrimoine culturel et artistique collectif. Il vise enfin à ouvrir un espace de réflexion autour des enjeux de l’enseignement de la médiation culturelle aujourd’hui (à l’échelle internationale) et des façons dont celui-ci peut rendre compte des débats actuels qui traversent ce domaine situé au croisement de la théorie et de la pratique. Un événement gratuit, sur inscription, les 7 et 8 octobre à Aix-Marseille Université, Campus Saint-Charles et le 9 octobre à l’IMERA. (suite…)

Colloque « Le désintéressement », ENS Paris, 16-17 sept. 2021

Colloque « Le désintéressement », ENS Paris, 16-17 sept. 2021

Le colloque « Le désintéressement. Conflits d’intérêts autour d’une notion sociologiquement ambiguë » souhaite s’interroger sur la sociologisation d’une question d’abord théorisée par les moralistes français puis reprise par Pierre Bourdieu : un acte désintéressé est-il possible ? Appuyées sur des protocoles d’enquête rigoureux et sur des terrains empiriquement nourris, les communications viseront à questionner l’ambiguïté, du point de vue des sciences sociales, de la notion de désintéressement, et à documenter les conflits d’intérêts, les ambivalences et les tensions qui peuvent résulter de sa pratique. Plus… (suite…)

Rencontres. Bébé sapiens, nœud de crises ?, Cerisy-la-Salle, 21-27 septembre 2021

Rencontres. Bébé sapiens, nœud de crises ?, Cerisy-la-Salle, 21-27 septembre 2021

Le programme prévisionnel est en ligne et les inscriptions sont ouvertes pour les rencontres « Bébé sapiens, nœud de crises ? » qui se tiendront à Cerisy-la-Salle du 21 au 27 septembre 2021.
Ces rencontres font suite aux premières rencontres Bébé sapiens (2015) qui ont donné lieu à une publication aux éditions Erès sous la direction de Drina Candilis et Michel Dugnat : Bébé sapiens, du développement épigénétique aux mutations dans la fabrique des bébés (2017).

(suite…)

Colloque. Les habitants des villes UNESCO, Avignon, 10-12 juin 2021

Colloque. Les habitants des villes UNESCO, Avignon, 10-12 juin 2021

Colloque « Les habitants des villes UNESCO. Attachement patrimonial et discours du quotidien », du 10 au 12 juin 202, au Palais des Papes à Avignon.
L’événement, co-organisé par la Ville d’Avignon et Avignon Université (Centre Norbert Elias et CIHAM), et placé sous le haut patronage du Centre du patrimoine mondial/Unesco, vise à mener une réflexion sur la place des habitants au sein des centres historiques et des sites patrimoniaux.
Places disponibles sous réserve des mesures sanitaires en vigueur. (suite…)

Colloque. Distances (XVe-XVIIIe siècles), 5-6 novembre 2020

Colloque. Distances (XVe-XVIIIe siècles), 5-6 novembre 2020

Le colloque international aura lieu les 5 et 6 novembre 2020, uniquement en visioconférence. Il est organisé par des doctorants en histoire du Centre Norbert Elias, avec le soutien de l’EHESS et de l’Université La Sapienza de Rome. Il reçoit le label scientifique « Université Franco-Italienne ».

Comité scientifique : Daniele Argenio, Giovanni Contel, Florie Imbert-Pellissier, Angelo Odore, Léa Renucci.

Pour assister au colloque en visioconférence, merci de vous inscrire au préalable en écrivant directement aux organisateurs : distances2020@gmail.com

La dimension spatiale s’est retrouvée au cœur des débats historiographiques contemporains en histoire moderne, notamment par les jeux d’échelles ou par la notion d’aires culturelles. Cette approche a conduit à l’élaboration de projets de recherche interdisciplinaires en sciences humaines et sociales, qui ont associé les méthodes de la recherche historique avec celles de la géographie, de l’anthropologie et des études littéraires, dans des approches à la fois quantitatives et qualitatives. Par la micro-histoire, l’approche spatiale a placé au cœur de sa méthodologie l’analyse multi-scalaire, qui peut parfois paraître trop conceptuelle et sembler imposer des représentations spatiales contemporaines à l’objet étudié. (suite…)