Colloque de l’APAD. Les circulations dans le Sud global, Lomé, 29 nov.–3 déc. 2021

Colloque de l’APAD. Les circulations dans le Sud global, Lomé, 29 nov.–3 déc. 2021

Le colloque de l’APAD « Les circulations dans le Sud global : ethnographies des échanges mondialisés » se déroulera du 29 novembre au 3 décembre 2021 à Lomé (Togo).

Après le colloque de Roskilde, en 2018, consacré aux mobilités et aux migrations, l’Association pour l’anthropologie du changement social et du développement (APAD) propose pour l’édition 2021 de ses colloques internationaux, co-organisée avec le Département d’Anthropologie et d’Études Africaines de la Faculté des sciences de l’homme et de la société (FSHS) de l’Université de Lomé (Togo), de centrer ses travaux sur les multiples formes de circulation à grande échelle de marchandises, idées, techniques, informations, modèles qui traversent de manière croissante les pays du Sud et les relient au reste du monde. Il s’agit de revisiter des terrains et des thématiques qui sont au coeur du « tournant global » ayant investi les sciences sociales depuis deux décennies, de discuter de la place qu’y tient l’anthropologie du développement et inversement, de la manière dont elle prend en compte les dynamiques de mondialisation. (suite…)

Colloque. Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée (XVIe-XXIe siècles), Marseille, 29-30 sept. 2021

Colloque. Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée (XVIe-XXIe siècles), Marseille, 29-30 sept. 2021

L’équipe du programme ANR « Propriété et Citoyenneté au nord et au sud de la Méditerranée (XVIe-XXIe siècles) » a le plaisir de vous convier à son colloque de clôture qui se tiendra au Mucem (Marseille) les 29 et 30 septembre 2021 : « Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée. Droits des choses, droits des personnes (XVIe-XXIe siècles) ».

Les formes diffuses de revendication citoyenne qui se manifestent aujourd’hui dans de nombreux pays dépassent largement les seules prérogatives politiques qu’attribuent formellement les Etats nations à leurs ressortissants. La citoyenneté qui est au cœur de ces mobilisations renvoie plutôt à l’acquisition de droits – reconnus – d’accès à des ressources locales, que ce soit l’assistance, l’éducation, le travail, le crédit ou la propriété. Cette perspective à laquelle se confrontent aussi bien les politiques institutionnelles que les recherches en sciences sociales signale des relations de continuité – et de discontinuité – avec le passé ; sa compréhension oblige à prendre en compte la longue durée et rend nécessaire une perspective comparative.
La citoyenneté, telle qu’elle est analysée dans ce livre, est un processus par lequel des droits d’accès à des ressources localisées sont produits. Ce processus procède d’un travail de tissage de relations sociales, de construction de liens de confiance ; d’inventions ou d’utilisations d’instruments (qu’ils soient institutionnels, économiques, symboliques…) de contrôle de l’incertitude et de production de continuité. Ce sont donc des actions dont le livre découvre le pouvoir instituant : des actions répétées dans le temps, rendues publiques, reconnues comme légitimes : habiter avec continuité ; prendre part aux rituels ; payer /contribuer ; échanger sur le marché ; transmettre son propre patrimoine et hériter à son tour ; vivre ”en citoyen” d’un lieu. (suite…)

Colloque. Prendre part à l’art et à la culture, Marseille, 7-9 oct. 2021

Colloque. Prendre part à l’art et à la culture, Marseille, 7-9 oct. 2021

Colloque « Prendre part à l’art et à la culture. Pratiques, théories et politiques de la médiation culturelle aujourd’hui », Marseille, 7-9 octobre 2021.

Ce colloque international s’intéresse à la question de la « participation », aux facteurs de son évolution dans le champ de l’art et de la culture (en particulier depuis les années 1970) et à la façon dont elle interroge le rôle de la médiation culturelle. Il accorde une place importante à la question des droits culturels et, dans ce contexte, à la réflexion sur les mécanismes à l’œuvre dans la répartition de la participation à (et de l’exclusion de) l’élaboration, l’interprétation et la réception du patrimoine culturel et artistique collectif. Il vise enfin à ouvrir un espace de réflexion autour des enjeux de l’enseignement de la médiation culturelle aujourd’hui (à l’échelle internationale) et des façons dont celui-ci peut rendre compte des débats actuels qui traversent ce domaine situé au croisement de la théorie et de la pratique. Un événement gratuit, sur inscription, les 7 et 8 octobre à Aix-Marseille Université, Campus Saint-Charles et le 9 octobre à l’IMERA. (suite…)

Colloque « Le désintéressement », ENS Paris, 16-17 sept. 2021

Colloque « Le désintéressement », ENS Paris, 16-17 sept. 2021

Le colloque « Le désintéressement. Conflits d’intérêts autour d’une notion sociologiquement ambiguë » souhaite s’interroger sur la sociologisation d’une question d’abord théorisée par les moralistes français puis reprise par Pierre Bourdieu : un acte désintéressé est-il possible ? Appuyées sur des protocoles d’enquête rigoureux et sur des terrains empiriquement nourris, les communications viseront à questionner l’ambiguïté, du point de vue des sciences sociales, de la notion de désintéressement, et à documenter les conflits d’intérêts, les ambivalences et les tensions qui peuvent résulter de sa pratique. Plus… (suite…)

Rencontres. Bébé sapiens, nœud de crises ?, Cerisy-la-Salle, 21-27 septembre 2021

Rencontres. Bébé sapiens, nœud de crises ?, Cerisy-la-Salle, 21-27 septembre 2021

Le programme prévisionnel est en ligne et les inscriptions sont ouvertes pour les rencontres « Bébé sapiens, nœud de crises ? » qui se tiendront à Cerisy-la-Salle du 21 au 27 septembre 2021.
Ces rencontres font suite aux premières rencontres Bébé sapiens (2015) qui ont donné lieu à une publication aux éditions Erès sous la direction de Drina Candilis et Michel Dugnat : Bébé sapiens, du développement épigénétique aux mutations dans la fabrique des bébés (2017).

(suite…)