Les faiseurs de notes : être musicien en Provence au siècle des Lumières – Aurélien Gras

Bach, Mozart, Rameau : ces noms célèbres masquent une foule de musiciens ordinaires qui vivent au XVIIIe siècle. De l’église à la rue et du théâtre à la noce, ces individus font résonner leurs notes partout. Centré sur la Provence, ce livre s’attache à répondre à une question complexe : que signifie être musicien au siècle des Lumières. (suite…)

Nouvelle édition. Le métier de sociologue – Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron

Achevé dans les nuits du printemps 68, dans des cafés ouverts tard et éloignés des manifestations de rue et des AG d’universités, Le métier de sociologue n’a pas conservé l’odeur des grèves, ni le bruit des barricades. Ce manuel en forme de manifeste a pourtant marqué définitivement l’histoire de la sociologie et plus largement celle des sciences sociales. Pierre Bourdieu, Jean-Claude Chamboredon et Jean-Claude Passeron y posent un problème crucial et toujours actuel : sous quelles conditions, épistémologiques et historiques, la sociologie peut-elle être une science « comme les autres » ? (suite…)

Racismes, corps, attentes. Figures de la migration en contexte contemporain – Véronique Bénéï et Maria Emilia Tijoux (dir.)

Cet ouvrage est le fruit de l’engagement de deux équipes, au Chili et en France, réunies autour d’un programme de recherches commun portant sur la construction nationale à l’épreuve de l’ « Étranger » : Incarnation/incorporation, reproduction et déconstruction des héritages et traumas historiques de la colonialité à l’échelle de l’État, l’individu et la nation. Durant trois ans, ce programme a interrogé les figures de l’« Étranger » à nouveaux frais, s’intéressant d’un point de vue comparatif à la façon dont elles ont historiquement et géographiquement traversé imaginaires, configurations sociales et espaces en tous points du globe, et notamment en Amérique latine et en Europe. (suite…)

Marseille l’Italienne  –  Jean Boutier et Stéphane Mourlane (dir.)

Marseille l’Italienne – Jean Boutier et Stéphane Mourlane (dir.)

Porte d’entrée de la France, Marseille développe naturellement depuis le Moyen-Age de forts liens avec la péninsule italienne. C’est cette relation passionnelle, faite d’échanges commerciaux et artistiques, d’influences politiques et surtout d’histoires personnelles, qui est ici racontée. Au-delà du cliché de l’immigré italien, vecteur de tous les fantasmes, se révèle la réalité quotidienne d’une présence italienne de longue date, posant la question d’une « italianité » marseillaise spécifique. (suite…)

Écrire et peindre le paysage en France et en Angleterre, 1750-1850 – Émilie Beck Saiello et al. (dir.)

Écrire et peindre le paysage en France et en Angleterre, 1750-1850 – Émilie Beck Saiello et al. (dir.)

Cette enquête menée à la fois sur la France et sur l’Angleterre apporte un éclairage comparé et contrasté sur la question du paysage, trop souvent envisagée sous le seul angle « national ». On y entend les voix des peintres paysagistes, des collectionneurs et des amateurs, avec leurs mots pour « dire » le paysage. L’examen de la terminologie et de l’écriture permet d’évaluer la pertinence de catégories comme celles de « paysage historique » ou de « pittoresque ». À ceci s’ajoute une perspective croisée de divers « paysageurs », praticiens, auteurs et créateurs de tableaux, de jardins, de poèmes, de guides ou de théorie picturale.

(suite…)