Au cours des dernières décennies, les débats sur le capitalisme et ses transformations sont revenus sur le devant de la scène. En particulier, la crise financière de 2008 et l’aggravation de la crise écologique planétaire ont ravivé l’intérêt pour la compréhension du capitalisme et de ses dynamiques. Dans les écrits qui se multiplient à ce sujet, la référence au capitalisme, toutefois, n’est pas toujours accompagnée par l’effort d’éclairer cette catégorie analytique et ses usages, avec le risque de tout reconduire au capitalisme et juste reproduire les lectures existantes, sans vraiment les mettre à l’épreuve. Certains auteurs estiment que l’utilisation de cette notion, surtout si elle n’est pas précisée, ne nous aide pas à comprendre les processus actuels d’imbrication entre questions économiques et problèmes écologiques. D’autres revendiquent au contraire sa pertinence et la nécessité de la garder comme cadre analytique.

À partir de ce débat, l’objectif de ce séminaire est de proposer un parcours multidisciplinaire de lectures contemporaines du capitalisme en explorant les visions et les interprétations que ces travaux produisent du capitalisme. Il nous intéresse d’approfondir les relations qui s’établissent entre les formes capitalistes d’organisation de l’économie et la « question environnementale ». Il s’agira de discuter des travaux d’historiens, d’anthropologues, de sociologues, d’économistes, de philosophes politiques, de géographes (d’Immanuel Wallerstein à Eric Wolf, d’ André Gorz à Jason Moore, de Sidney Mintz à Anna Tsing, de J. K. Gibson-Graham à Nancy Fraser…). Les auteurs au centre de chaque séance seront également inscrits dans les débats disciplinaires, en offrant des éléments d’histoire de la pensée.

Coordination scientifique: Laura Centemeri, chargée de recherche au CNRS (CEMS), Cecilia Paradiso, doctorante à l’EHESS (Centre Norbert Elias) et Valeria Siniscalchi, directrice d’études à l’EHESS (Centre Norbert Elias).

Les séances ont lieu les vendredis de  14h00-16h00, en salle C, 2e étage, Campus EHESS Marseille, La Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille. Pour participer il est nécessaire de s’inscrire à l’avance auprès des coordinatrices.

 

Programme des séances

 

9 octobre
Séance d’introduction au séminaire : De quelques outils pour un usage réflexif de la notion de capitalisme en sciences sociales

16 octobre
Autour de Fernand Braudel, La dynamique du capitalisme, Paris, Flammarion, 1985.

6 novembre
Autour de Jason Moore, Capitalism in the web of life, London, Verso, 2015.

20 novembre
Autour de Sidney W. Mintz, Sweetness and Power. The Place of Sugar in Modem History, New York Elisabeth Sifton Books-Penguin Books, 1986 (tr. fr. 2014, La douceur et le pouvoir. La place du sucre dans l’histoire moderne, Bruxelles, Université de Bruxelles).

4 décembre
Autour de Nancy Fraser et Rahel Jaeggi, Capitalism. A conversation in critical theory, Cambridge, Polity Press, 2018

11 décembre
Autour de Anna Tsing, Friction: An Ethnography of Global Connection, Princeton, Princeton University Press, 2004 (tr. fr. 2020, Friction – Délires et faux-semblants de la globalité, Paris, La Découverte).

8 janvier
Autour de André Gorz, Ecologica, Paris, Galilée, 2008.

22 janvier
Autour de Eric R. Wolf, Europe and the People Without History, Berkley, University of California Press, 1982.

5 février
Autour de Isabelle Stengers et Philippe Pignarre, La sorcellerie capitaliste. Pratiques de désenvoûtement, Paris, La Découverte, 2005.

19 février
Séance en hommage à David Graeber autour de Des fins du capitalisme. Possibilités I – Hiérarchie, rébellion, désir, Payot 2014.