Depuis trois ans, ce séminaire fait le choix de promouvoir des explorations du champ de la  santé qui privilégient des regards mobilisant les notions transversales de frontières, de  temporalités et de matérialités.  

Frontières labiles ou poreuses entre normal et pathologique, global et local, « care » et  « cure », santé humaine, santé animale et environnement ; mobilisés ou utilisées durant les  épidémies ; matérialisées et soutenues par des outils « biopolitiques » ou idéologiques ;  mouvantes entre scientifique, médical et politique ; frontières souvent contestées entre savoirs  experts et savoirs profanes ; incorporées à l’échelle individuelle ; ou frontières recomposées  des espaces de soins notamment en période épidémique…  

Temporalités multiples au cœur des enjeux de la santé : de la « crise » ou de l’ « urgence » au  temps long nécessaire pour appréhender les déterminants structurels d’un phénomène  épidémique, de la pluralité des temps : des institutions, des soignants, des essais cliniques, des  activistes et de ceux des personnes malades, de la forme initiale aux rechutes ou aux  séquelles, de l’aigu au chronique, de la souffrance à l’agonie, du décès jusqu’à  l’ancestralisation, du statut de malade à celui de « survivants » ou de « vainqueurs »… 

Matérialités à la fois relations entre des personnes et s’incorporant aux pratiques, expressions  matérielles (médicaments, moustiquaires, préservatifs, auto-tests, masques, gel  hydroalcoolique, écouvillon nasal, équipement de protection individuel, marqueurs de  distanciation sociale, organes et gamètes marchandisés) mais aussi symboliques et  immatérielle de la prise en charge de la santé (mémoire, souillure, ex voto et amulettes sous le  lit pour que l’enfant dorme bien)… 

A la lumière des actualités sanitaires qui marquent l’année 2020, les thématiques au cœur de  ce séminaire pourraient bien se révéler encore plus riches et pertinentes. La crise du  coronavirus agit en effet comme un puissant révélateur du caractère éminemment social et  politique de la santé. Plus que jamais auparavant, les enjeux sanitaires font débat à une très  large échelle : mesures de prévention, efficacité des traitements, conflits d’intérêts et méthode  scientifique… Dans ce contexte inédit, les analyses des sciences sociales de la santé sont  indispensables, à la fois pour saisir la pandémie de Covid-19 en cours – qui fait l’objet de la  séance inaugurale – mais aussi plus largement en proposant des perspectives décentrées  (socialement, historiquement ou géographiquement) de l’actualité immédiate.  

Pour la 4e année, notre séminaire entend mettre en discussion des travaux récents en sciences  sociales de la santé conduits dans différents contextes avec des expériences professionnelles et/ou  associatives généralement ancrées dans les réalités du Sud-est de la France.  Ce séminaire s’inscrit dans un moment particulier du point de vue du monde de la recherche.  Depuis plusieurs mois, la mobilisation contre la Loi Pluriannuelle de Programmation de la  Recherche (LPPR) n’a pas cessé. En protestation contre la déstructuration du service public de  la recherche que cette loi implique, et le passage en force du MESR, notre séminaire s’était  interrompu au début de l’hiver 2020. Sa reprise ne signe en rien une capitulation ou un retour à  la normale. Il s’agit d’abord et avant tout de se doter d’un espace d’échange et de rencontre  scientifique qui ont fait cruellement défauts ces derniers mois, et qui constitue également un  creuset de réflexion critique et d’information sur les enjeux de la recherche. 

Comité scientifique : Carine Baxerres (LPED), Sandrine Musso (Centre Norbert Elias), Marc Egrot (LPED),
Cyril Farnarier (LaSSA), Gabriel Girard (SESSTIM).

 

Programme des séances

 

—  Jeudi 8 octobre, 10h00-13h00
Programmes de recherches en sciences sociales montés à Marseille autour de la crise COVID
Cinq programmes de recherches présentent leurs premières données :
COMESCOV – LPED/CNE (Sandrine Musso)
– Covid Homeless – CERESS/APHM
– Controverse autour de l’hydroxychloroquine – SESSTIM
– Groupe de réflexion autour de la COVID19 – CNE (Eve Bureau-Point)
– MG Cora – SESSTIM
A l’issue des présentations, la discussion sera introduite par Carine Magen (ACF).
L’accès au séminaire est libre et gratuit. En raison des conditions sanitaires actuelles, cette séance sera accessible au public uniquement en visioconférence via zoom : https://us02web.zoom.us/j/5898798726

— 12 novembre 2020, 10h00-13h00
Prep et VIH : médicalisation de la prévention
Gabriel Girard (SESSTIM) et Cécile Loriato
Discutant(e) : A confirmer
La vieille Charité (salle A), Marseille – Visioconférence

— 10 décembre 2020, 10h00-13h00
Les mobiles du développement : numérique et santé dans les Suds
Marine Al Dahdah (CEMS)
Discutant : François Calas, responsable de  programme à Santé Sud
La vieille Charité (salle A), Marseille – Visioconférence

— 14 janvier 2021, 10h00-13h00
La zone de l’étang de Berre : enjeux  sanitaires, politiques et épistémologiques à  l’aune de l’étude Fos EPSEAL.
Johanna Lees (LaSSA)
Discutant(e) : Dorothée Dussy (CNE)
La vieille Charité (salle C), Marseille – Visioconférence
En raison des conditions sanitaires actuelles, cette séance sera accessible au public uniquement en visioconférence via zoom : https://us02web.zoom.us/j/81909680247
Participation possible aussi par audio conférence :+33 1 70 95 03 50 / ID de réunion : 819 0968 0247

— 11 février 2021, 10h00-13h00
Le dénombrement du sans-abrisme.  Expérience marseillaise 
Cyril Farnarier (LaSSA), Alexandre Daguzan (APHM), Carlotta Magnani (CNE)
Discutant(e) : A confirmer
La vieille Charité (salle A), Marseille – Visioconférence

— 11 mars 2021, 10h00-13h00
Le Château en santé : une tentative de  santé communautaire à Kalliste, état des  lieux après 2 ans de fonctionnement 
Thomas Levaillant et Julien Sallé (Le  Château en santé)
Des métamorphoses de la médecine  sociale : médecins généralistes en quartiers populaires, hier et aujourd’hui 
Laure Pitti (CRESPPA)
La vieille Charité (salle C), Marseille – Visioconférence

— 8 avril 2021, 10h00-13h00
Enjeux médicaux et sociaux de la maladie  de Lyme chronique 
Pascal Cathébras (CHU de Saint-Etienne)
Processus d’étiquetage des patients présentant des symptômes médicalement  inexpliqués en « patients particuliers » 
Aline Sarradon-Eck (SESSTIM)
Discutant : Romain Lutaud (VITROME)
La vieille Charité (salle C), Marseille – Visioconférence

— 20 mai 2021, 10h00-13h00
Représentants pharmaceutiques et marchés du médicament au Bénin 
Stéphanie Mahamé (LAMA)
Discutant(e) : A confirmer
La vieille Charité (salle C), Marseille – Visioconférence

— 10 juin 2021, 10h00-13h00
Rapatriement Polynésie France, Frontières /  Cancer 
Alice Servy (Université de Strasbourg)
Frontière Guyane – Brésil / VIH 
Charlotte Floersheim (Marseille)
Frontière Comores / Mayotte / La Réunion
Ibtissem Dridi (Rennes)
Discutant(e) : A confirmer
La vieille Charité (salle C), Marseille – Visioconférence