Vivre en démocratie, c’est vivre en démocrate, pratiquer « l’autogouvernement ». Or le cas échéant, ceci a lieu quelque part. C’est en nous situant et en interagissant avec notre environnement que nous participons à la création de nos conditions d’existence et c’est en vertu des qualités de certains lieux que nous avons l’opportunité de le faire. Par exemple, que permet l’architecture de la salle de classe, de l’hôpital, du jardin public, et qu’interdit-elle ? Comment « lire », à l’aune de l’autogouvernement, les paysages que forment un champ de maïs à perte de vue, une zone commerciale, une plantation de palmier à huile, un open space ? Ces questions introduisent à une zone intermédiaire entre des conceptions plus convenues, notamment entre celles qui décontextualisent les pratiques de la citoyenneté, et celles qui réduisent nos relations aux lieux à une forme ou une autre d’ « enracinement ». Elles débouchent sur une réflexion pluridisciplinaire concernant les manières de construire et d’habiter les paysages contemporains, dans la perspective, en particulier, d’une interrogation sur les formes possibles de la réalisation d’un commun. Les collections du MUCEM seront précieuses pour accompagner ces approches et leur « donner corps ».

Coordination : Jean-Marc Besse (Géographie-cités/EHESS/CNRS ; jean-marc.besse@ehess.fr), Eugénie Denarnaud (ENSP Marseille ; e.denarnaud@ecole-paysage.fr) et Joëlle Zask (Centre Norbert Elias/Université d’Aix-Marseille/Institut universitaire de France ; joelle.zask@univ-amu.fr).

MucemLab, Marseille
14h30-17h30

Programme des séances

 

18 janvier : Quelles places en démocratie

Dans la première séance, nous nous occuperons de définir les enjeux politiques des places publiques et de réfléchir aux conditions auxquelles elles seraient typomorphologiquement cohérentes par rapport aux idéaux et aux pratiques démocratiques.

— Introduction générale
— Joëlle Zask (AMU) : La place publique, ce point aveugle de la démocratie
— Jean-Marc Besse (EHESS): L’espace: du public au commun
— Romain Cazaux (Doctorant à l’EHESS): Une place à Sainte-Soline
— Eugénie Denarnaud (Ecole du Paysage) : De la place urbaine au rond-point : un renouveau des espaces citoyens du XXIe siècle

 

8 février : Construire et fabriquer l’accueil : seuils et passages

Dans la deuxième séance, nous réfléchirons à ce que veut dire « accueillir ». Distinct de l’hospitalité, l’accueil suppose des gestes et une organisation spatiale dont nous rechercherons les caractéristiques.

— Introduction générale (J. Zask, AMU)
— Eugénie Denarnaud (Ecole du Paysage) : Le seuil d’un monde à l’autre
— Célia De Pietro (UNIL, lab. THEMA): Accueillir le désaccord dans un espace public démocratique
— Aude Fanlo (MUCEM) : Psychodémie. Comme le musée accueille une collection

 

14 mars : Paysages nourriciers

 

28 mars : Le droit au paysage

 

11 avril : Village urbain

 

Accès MucemLab, 201 Quai du port (entrée par la tour du Roi René), 13002, Marseille.

Image : paysage futuriste imaginaire généré à l’aide de l’IA.