L’Université d’automne du projet de recherche Origines (ANR) « La parenté par les enfants : interroger la descendance » se tiendra du 26 au 29 septembre 2022 à Carry-Le-Rouet (Bouches-du-Rhône).

Dédiée à la formation des jeunes chercheurs travaillant sur la parenté, elle réunira 36 chercheurs, jeunes chercheurs et doctorants. Durant ces rencontres, nous aborderons les reconfigurations contemporaines des liens entre parents en portant une attention particulière aux perceptions, aux paroles, aux actes des enfants et descendants, et à la position singulière qu’ils occupent dans la parenté.
Cette thématique s’inscrit dans le sillage des recherches conduites au sein du programme de recherche ORIGINES financé par l’ANR. Le rapport aux origines, interrogé dans ce projet auprès des personnes adoptées ou issues du recours à un tiers en procréation assistée, est en effet devenu emblématique de la manière dont les voix des enfants et des descendants peuvent orienter débat public et changements législatifs. Il offre également un angle d’approche heuristique et fécond pour analyser des constellations inédites, que le point de vue des enfants et descendants permet d’éclairer pleinement. Il s’agira de déployer plus largement cette perspective et la façon dont elle enrichit ou transforme l’étude des changements familiaux contemporains.
Analyser la parenté du point de vue des descendants soulève en effet de nouvelles questions : peut-on par exemple déplacer la notion d’intention, analysée comme une dimension centrale des parentalités contemporaines (Courduriès, Tarnovski, 2020) de la génération des parents vers celle des enfants et descendants ? En quoi leur point de vue, leurs paroles et leurs actes viennent-il révéler des dynamiques relationnelles inaperçues, des zones d’ombre ou des tensions occultées, mais aussi des lieux ou des temps privilégiés de « fabrication » de la parenté ?
On pourra aussi se demander comment les métamorphoses des familles contemporaines transforment les expériences vécues par les enfants, et questionner la part des relations de parenté dans la fabrication des identités. Si la diversité des formes familiales actuelles constitue un objet privilégié de ces rencontres, les présentations porteront également sur d’autres problématiques de parenté où l’analyse de la position et du point de vue des enfants et descendants soulève des questions théoriques, empiriques ou méthodologiques inédites.

Coordination scientifique
Agnès Martial (Centre Norbert Elias/CNRS) et Jérôme Courduriès (LISST-CAS/Université Toulouse Jean-Jaurès).

Contact
agnes.martial@univ-amu.fr
A noter : la participation est réservée aux chercheurs impliqués dans le projet Origines et aux intervenants invités

Lundi 26 septembre


 

16h30 – Séance d’ouverture
Agnès Martial et Jérôme Courduriès

17h00 – Conférence inaugurale
Diana Marre (Universitat Autònoma de Barcelona)
Differential access to « Origins » in Spain: between rights, obligations and interests

 

Mardi 27 septembre


 

Conférences
Adoption et origines : enjeux contemporains
Présidence : Agnès Martial

9h30-10h15
Yves Denéchère (TEMOS/Université d’Angers)
Parenté, origines et descendance dans l’histoire de l’adoption internationale

10h15-11h00
Alessandra Rinaldi (Université Fédérale rurale de Rio de Janeiro)
Réflexions sur les pratiques de justice dans le cadre de l’enfance et de la jeunesse à Rio de Janeiro

11h15-12h00
Geneviève Pagé (Université du Québec en Outaouais)
Être adopté·e en contexte de protection de la jeunesse au Québec : le sens et la place qu’occupent les deux familles (d’origine et d’adoption) pour le jeune adopté

 

Atelier
Liens, récits et mémoire à travers les frontières
Présidence : Jérôme Courduriès

14h15-14h50
Mélissa Blanchard (Centre Norbert Elias/CNRS)
Petits-enfants d’immigrés italiens au Chili : parenté et appartenance dans des familles transnationales

14h50-15h25
Lora Labarrère (LISST-CAS/Université Toulouse Jean-Jaurès)
Retrouver la mémoire pour reconstruire sa filiation : « devenir » descendant·e de Français en Argentine et Uruguay

15h25-16h00
Miren Iosune Fernandez (Euskal Herriko Unibertsitatea)
Objets biographiques : inventaire symbolique pour (re)créer la mémoire familiale dans l’adoption transnationale

 

Atelier
Les pratiques irrégulières du point de vue des personnes adoptées
Présidence : Laurence Brunet (Institut d’Études Judiciaires/Université Paris Sud)

16h30-17h05
Fabio Macedo (TEMOS/Université d’Angers)
Au risque des pratiques illicites dans l’adoption internationale : les personnes adoptées face à la recherche de leurs origines

17h05- 17h40
Mylène Hernandez (Centre Norbert Elias)
Donner du sens à une adoption irrégulière. Trajectoires subjectives d’adopté·es né·es en Roumanie dans les années 1980 et 1990

 

Mercredi 28 septembre


 

Conférences
Expériences du rapport aux origines en procréation assistée
Présidence : Michelle Giroux (Université d’Ottawa)

9h30-10h15
Leah Gilman (University of Manchester)
Individualised vs. relational constructions of origins: Comparing UK policy with lived experiences of donor conception

10h15-11h00
Astrid Indekeu (Centre for Sociological Research/KU Leuven)
Same donor-offspring, donor-half-siblings, brother/sisters, genetic strangers

11h15-12h00
Vasanti Jadva (Centre for Sociological Research/KU Leuven)
Families formed through third-party reproduction: Children’s psychological adjustment and their thoughts and feelings about their conception

 

Atelier
Imaginaires et représentations des origines en procréation assistée
Présidence : Anaïs Martin (Centre Norbert Elias/EHESS)

14h15-14h50
Chandra Kala Clemente Martínez et Alexandra Desy Roselló (Universitat Autònoma de Barcelona)
Reproductive imaginaries in Gamete and Embryo Donations and Adoptions

14h50-15h25
Sabrina Zeghiche (Université du Québec en Outaouais)
« My world titled on its axis ». Interroger la parenté en contexte de substitution volontaire de don de sperme

15h25-16h00
Louise de Morati (Université Libre de Bruxelles)
Récits, recherches, réseaux sociaux. Facebook comme espace de circulation des « origines »

 

Atelier
(In)visibilisation des origines dans les familles homoparentales
Présidence : Isabel Côté (Université du Québec en Outaouais)

16h20-16h45
Monica Fortuna (Universidade do Estado do Rio de Janeiro)
Les enfants des mères lesbiennes et les sens du secret

16h45-17h10
Chloé Chassagnac (LISST-CAS/Université Toulouse Jean-Jaurès)
Penser les origines : le cas des familles homoparentales en France

19h00-19h45
Ann Gourmelen (réalisatrice), Mylène Hernandez et Jérôme Courduriès
Présentation du film d’animation « De qui suis-je fait ? »

 

 

Jeudi 29 septembre


 

Atelier
Des parents en plus ?
Présidence : Flávio Luiz Tarnovski (Universidade Federal de Mato Grosso)

9h30-10h05
Renyou Hou (Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative/CNRS)
Descendants des « concubines » : la parenté dans les familles polygyniques en Chine au 20e siècle

10h05-10h40
Clémence Bensa (Université d’Ottawa)
L’encadrement de la recomposition familiale dans la perspective de l’enfant

11h00-11h35
Anaïs Martin (Centre Norbert Elias/EHESS)
Conjuguer le don au temps de la parenté : la place ambivalente accordée aux donneurs de sperme

11h35-12h10
Isabel Côté (Université du Québec en Outaouais)
Être témoin de la grossesse pour autrui de sa mère : expérience de jeunes canadiens

Atelier
La parenté saisie par les institutions : le point de vue des enfants
Présidence : Mylène Hernandez

14h15-14h50
Natacha Collomb (Centre Norbert Elias/CNRS)
Qu’est-ce qu’être un bébé de parents souffrant de troubles psychiques ?

14h50-15h25
Séphora Besançon (Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie/Université Franche-Comté)
Les enfants orphelins placés en institution : Une restructuration des liens de parenté

15h25-16h00
Corentin Legras (Centre Norbert Elias/EHESS)
La parole des descendants dans les situations d’inceste entre mineurs : Oppositions et variations des discours de mineurs pendant les procédures institutionnelles

Atelier
Transmissions et relations entre générations
Présidence : Mélanie Gourarier (Laboratoire d’Études de Genre et de Sexualité/CNRS)

16h20-16h45
Elise Marcia et Audrey Rousseau (LISST-CAS/Université Toulouse Jean-Jaurès)
Le patrimoine au prisme de la parenté

16h45-17h10
Tuğba Gökduman (Centre Norbert Elias/EHESS)
« À mes yeux, tu resteras toujours un enfant ». Devenir adulte en Turquie

17h10-17h45
Yacine Amenna (Centre Norbert Elias/EHESS)
Devenir parents de joueur de football : comment la formation au métier de footballeur transforme la parenté quotidienne