ANR Origines

Aux marges de la parenté : origines et nouvelles configurations familiales (2018-2021)

 

Coordination scientifique : Agnès Martial
Site web du projet : https://www.anr-origines.fr

 

Équipe de recherche

Agnès Martial, Centre Norbert Elias
Anaïs Martin, Centre Norbert Elias
Mylène Hernandez, Centre Norbert Elias
Jérôme Courduries, Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires
Mélanie Gourarier, Laboratoire d’études de genre et de sexualité
Sylvie Steinberg, Centre de recherches historiques
Laurence Brunet, Normes, sciences et techniques
Isabelle Côté, Université du Québec en Outaouais
Michèle Giroux, Université d’Ottawa
Alice Sophie Sarcinelli, Université Milan Boccaccia
Flavio Tarnovsky, Université fédérale du Mato Grosso

 

Présentation

[English version below]
Quel sens donner aux liens – réels ou fantasmés – unissant les personnes qui, sans être parentes au sens légal du terme, sont reliées par les circonstances d’un acte procréatif ? Les réponses à cette question sont plurielles : suscitant parfois de longues quêtes identitaires, les « origines personnelles » peuvent aussi demeurer secrètes, déniées ou simplement sans importance pour de nombreuses personnes ne connaissant pas les conditions et/ou les protagonistes de leur naissance. La question des « origines » dans les situations adoptives ou résultant du recours à l’Assistance Médicale à la Procréation suscite cependant d’intenses débats politiques, sociaux et scientifiques, révélant ainsi qu’elle n’est pas réductible à une simple variété de choix individuels. Car au-delà des itinéraires personnels, les interprétations de « l’origine » mettent en question nos conceptions de la parenté et de l’identité, bousculées par les manières nouvelles de procréer et de faire famille. Se limitant fréquemment à opposer définition « biologique » et conception « sociale » de la parenté, les débats peinent cependant à rendre compte, du fait de la rareté des recherches empiriques, des relations inédites que recouvre la question des origines dans les formes familiales contemporaines.
Ce projet de recherche entend pallier cette absence en considérant l’origine comme une entrée heuristique originale pour l’analyse des reconfigurations de la parenté. Notre hypothèse principale est que le rapport aux origines ne crée pas de parents au sens légal du terme mais qu’il participe parfois, dans une société qui attribue une forte valeur symbolique aux faits de la procréation, de la construction identitaire des personnes. La question des origines révèlerait alors – c’est notre seconde hypothèse – une évolution profonde liée à la dissociation croissante de la procréation et de la parenté, produisant des relations et des figures « nouvelles » : du fait de l’essor des technologies de la reproduction, les circonstances sont aujourd’hui plus nombreuses et plus visibles où des personnes procréent mais ne deviennent pas des parents, demeurant « aux marges » de la parenté.
Le présent projet veut explorer ces marges : les figures de l’origine, les récits qui les constituent, la place qu’elles occupent (ou non) dans l’histoire des individus adoptés, nés du recours au don de gamètes ou à la gestation pour autrui (GPA) ouvrent à l’analyse des situations familiales contemporaines un pan inexploré. Étudier le rapport aux origines permettra de comprendre ces configurations relationnelles et d’analyser leur devenir : la question des origines se trouve au cœur des évolutions récentes et des nouvelles pratiques de l’adoption, nationale et internationale ; elle interroge dans le champ de l’AMP le statut et la place des donneur.se.s mais aussi la manière dont se construit, dans son intégralité, l’univers familial de l’enfant né de don ; elle permet, concernant la GPA, d’analyser la place et le rôle attribués (ou non) à la femme qui a porté l’enfant et à celle qui, le cas échéant, a donné ses ovocytes, au regard de la construction du couple parental, qu’il soit de sexe différent ou de même sexe.
Nous souhaitons ainsi décrire empiriquement l’émergence et les différentes modalités d’existence des relations associées à l’origine dans les configurations familiales contemporaines, en proposer une analyse pluridisciplinaire (histoire, anthropologie, sociologie, droit) et comparative (France, Royaume Uni, Belgique, Italie, Québec, Etats-Unis, Brésil). Ce programme de recherche permettra de renouveler, à partir d’un angle inédit, l’analyse du contenu culturel, social et juridique des parentés dites « euro-américaines », tout en informant les décisions politiques et les évolutions législatives à venir.

What meaning should one ascribe to the links – real or imagined – between people who, without being legally related, are connected by the circumstances of a procreative act? The answers to this question are varied: while sometimes leading to long quests for identity, “personal origins” can also remain secret, denied or simply unimportant for many people who do not know the conditions and/or the protagonists of their birth. The lively debates aroused by the issue of origins do, however, reveal that it questions our conceptions of kinship and identity, offering an insightful lens on contemporary family reconfigurations. The growing dissociation of procreation and kinship in effect produces “new” relations and figures: in adoption, as in families created by assisted reproduction, it is increasingly the case today that people procreate but do not become parents, thus remaining “on the margins” of parenthood.
This project seeks to explore these margins, by studying how origins are represented, the narratives that form them, and the place they occupy (or not) in the history of adopted individuals born from the donation of gametes or surrogacy. Through a multidisciplinary and comparative approach (history, anthropology, sociology, law), we seek to describe – empirically and from the point of view of people who were adopted or born thanks to assisted reproduction – the emergence and various modalities of existence of origins-associated relationships in contemporary family configurations in different countries (France, United Kingdom, Belgium, Italy, Quebec, United States, Brazil).

 



21 documents

Articles dans une revue

  • Аньес Марсьяль. АРХИВНЫЕ СВИДЕТЕЛЬСТВА О ПРОИСХОЖДЕНИИ. ПИСЬМЕННЫЕ И ВЕЩЕСТВЕННЫЕ СЛЕДЫ БИОЛОГИЧЕСКОГО РОДСТВА В ДОКУМЕНТАХ СЛУЖБЫ ЗАЩИТЫ ДЕТЕЙ (ФРАНЦИЯ, 1995–2015 гг.) | Arkhivnye svidetel’stva o proiskhozhdenii. Pis’mennye i veshchestvennye sledy biologicheskogo rodstva v dokumentakh sluzhby zashchity detei (Frantsiia, 1995–2015). Антропологии/Antropologies, Institute of Ethnology and Anthropology RAS 2021, pp.121-137. ⟨hal-03511190⟩
  • Anaïs Martin. Être issu·e·s du même don : partager des "origines" en assistance médicale à la procréation avec tiers donneur (Royaume-Uni, France). Enfances Familles Générations, Conseil de développement de la recherche sur la famille du Québec (CDRFQ)/ INRS-UCS, 2021. ⟨hal-03285016⟩
  • Jérôme Courduriès, Mélanie Gourarier. Introduction. Tracer l'histoire des sujets. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2020, Tracer. Dire la vérité par corps, 2 (178), pp.257-268. ⟨10.3917/ethn.202.0257⟩. ⟨hal-02517167⟩
  • Jérôme Courduriès, Mélanie Gourarier. Introduction. Tracer l'histoire des sujets. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2020, Tracer. Dire la vérité par corps, 2 (178), pp.257-268. ⟨10.3917/ethn.202.0257⟩. ⟨hal-03269933⟩
  • Jérôme Courduriès, Mélanie Gourarier. Introduction. Tracer l'histoire des sujets. Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2020, Tracer. Dire la vérité par corps, 2 (178), pp.257-268. ⟨10.3917/ethn.202.0257⟩. ⟨hal-03269929⟩
  • Agnes Martial. Les archives des origines. Traces et (dis)continuités narratives dans les dossiers de l’Aide Sociale à l’Enfance (1995-2015). Ethnologie française, Presses Universitaires de France, 2020, Tracer, 50 (2). ⟨halshs-02316185⟩

Communications dans un congrès

  • Mylène Hernandez. Making sense of an irregular adoption. Subjective trajectories of adoptees born 2021 in Romania in the 1980s and 1990s. Journées d'étude internationales, Enfants adoptés, enfants placés : que sont-ils devenus ?, Laboratoire de Psychologie Clinique, de Psychopathologie et de Psychanalyse (LPCPP EA3278); Aix-Marseille Université; Centre méditerranéen de sociologie, de science politique et d'histoire, Mesopolhis UMR 7064, Nov 2021, Aix-en-Provence, France. ⟨hal-03531803⟩
  • Anaïs Martin. Personnes conçues par don et donneurs : de l’anonymat à la rencontre. séminaire "Anthropologie de la filiation, anthropologie de l'enfance", Jérôme Courduriès; Mélanie Jacquemin; Université Toulouse Jean Jaurès, Département d'anthropologie, Nov 2021, Toulouse, France. ⟨hal-03447707⟩
  • Mylène Hernandez. Se rassaisir de l’inconnu·e. Histoires d’adoptions, crises d’intelligibilité. Colloque de Cerisy, « Bébé Sapiens, nœud de crise ? », Les Colloques de Cerisy, Sep 2021, Cerisy, France. ⟨hal-03532378⟩
  • Melissa Blanchard. Un retour aux origines ? Héritage familial et naturalisation dans la « migration de retour » du Chili à l’Italie. Journée d’étude : Le sens des origines : circulations, appartenances et relations, ANR Origines; Centre Norbert Elias (CNE), Jun 2021, Marseille, France. ⟨hal-03467251⟩
  • Mylène Hernandez. Quêtes d’adopté·es, récits d’origines : retour sur enquête(s). Séminaire interne du Centre Norbert Élias, Jun 2021, Marseille, France. ⟨hal-03533119⟩
  • Mylène Hernandez. Parentés illisibles, adoptions irrégulières. Quatre histoires d’adopté·es d’origine roumaine. Séminaire « Le sens des origines : appartenances, affiliations, relations », Centre Norbert Élias; EHESS, Apr 2021, Marseille, France. ⟨hal-03533226⟩
  • Anaïs Martin. Les origines dans l'ADN ? Le cas des adultes conçu·e·s par don cherchant leurs "origines" par la généalogie génétique. Le sens des « origines » : appartenances, affiliations, relations : séminaire de recherche, Agnès Martial; Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Apr 2021, Marseille, France. ⟨hal-03447787⟩
  • Anaïs Martin. "You're half of that person genetically": searching for origins in the experience of sperm donor conceived adults (UK, France). 16th EASA Biennial Conference, panel nr. 161 "Rethinking margins through personhood", European Association of Social Anthropologists, Jul 2020, Lisbon, Portugal. ⟨hal-03433677⟩
  • Anaïs Martin. Beyond genes: identifying donor siblings through DNA-testing in the experience of sperm donor conceived adults (England, France). Workshop "The complicated relationship between genetic relatedness, the family, and the state", Disa Helander; Daniela Cutas; CFA, Umeå University, May 2020, Umeå, Sweden. ⟨hal-03447772⟩
  • Anaïs Martin. Pères et donneurs au regard des discours sur la ressemblances : sentiment de soi et re-kinning. Séminaire : Le sens des « origines » : appartenances, affiliations, relations, Agnès Martial; Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Apr 2020, Marseille, France. ⟨hal-03447753⟩
  • Mylène Hernandez. Bonding with sisters and brothers by birth: ethnography of a tenuous link. XI AFIN International Conference, Towards reproductive (in)justice ? Mobilities, technologies, labourings & decisions, AFIN; University of Granada, Sep 2019, Granada (Spain), France. ⟨hal-03532914⟩
  • Anaïs Martin. "Ces étrangers qui partagent la moitié de moi" : Recherche des origines et ADN chez les adultes conçu·e·s par don de sperme (Angleterre). Penser les "origines" dans les familles contemporaines : comparaison France-Québec et perspectives internationales, ACFAS, Isabel Côté; Agnès Martial; Kévin Lavoie, May 2019, Gâtineau, Canada. ⟨hal-02316928⟩
  • Mylène Hernandez. Chercher ses origines, trouver des sœurs et frères. 87e Congrès ACFAS, Colloque 631, Penser les origines dans les familles contemporaines : comparaison France-Québec et perspectives internationales, ACFAS; Université du Québec en Outaouais, May 2019, Gatineau (Canada), Canada. ⟨hal-03532945⟩
  • Anaïs Martin. Origins and DNA: experience of sperm donor conceived adults. L’AMP : entre enjeux de parenté, de santé et d’identité (journée d'étude), EHESS, Centre Norbert Elias, May 2019, Marseille, France. ⟨hal-02316917⟩

Ouvrages (y compris édition critique et traduction)