Ève Bureau-Point

Anthropologie
Chargée de recherche, CNRS
Eve.Bureau-Point@univ-amu.fr
HAL : https://cv.archives-ouvertes.fr/ebp
ORCID : orcid.org/0000-0003-4827-4046

 

Domaines de recherche

Anthropologie de la santé
Anthropologie de la mondialisation
Anthropologie du Sud-est asiatique
Interdisciplinarité

Projets en cours

La « vie avec » les pesticides au Cambodge. A la croisée du social et du biologique
A l’échelle mondiale, les réponses sanitaires au problème de santé publique soulevé par les pesticides sont inégales et limitées. Certains pays comme le Cambodge connaissent une concentration de risques en raison des effets non contrôlés de la mondialisation de ces substances chimiques et des difficultés accentuées, dans ce contexte, pour réguler leur circulation. Tandis que le marché des pesticides s’intensifie ainsi que la dépendance du secteur agricole à l’utilisation de ces intrants, les agriculteurs et les consommateurs vivent avec les pesticides et leurs résidus invisibles présents dans l’eau et l’alimentation. De ce fait, le rapport de ces derniers à la santé, à l’alimentation, à l’environnement et au monde social et politique connait de multiples transformations.
Dans ce projet, j’étudie la construction sociale et biologique du problème de santé soulevé par les pesticides au Cambodge, à partir d’une approche microsociale centrée sur les relations entre les individus, le milieu et ces substances à toutes les étapes de leur circulation. J’examine les liens avec les acteurs commerciaux, politiques et sociaux pour saisir les interconnexions de savoirs et de pouvoirs qui contribuent à rendre visibles (et/ou invisibles) les problèmes de santé liés aux pesticides. Ces enquêtes empiriques sur la manière dont ce réseau d’acteurs définit, donne sens et gère ces substances chimiques mettront en évidence des dynamiques plus macrosociales, relatives aux mutations des systèmes de santé et du secteur agro-alimentaire, et aux relations des humains avec leur environnement.
Ce projet fait l’objet de collaborations avec des collègues des biosciences (chimistes, biologistes, médecins) afin que les regards disciplinaires sur cet objet d’étude commun s’enrichissent mutuellement pour mieux comprendre les enjeux sociobiologiques des pesticides en Asie du Sud-Est. Dans le contexte actuel de remise en question de l’hégémonisme occidental et de montée en puissance des modèles socioéconomiques asiatiques, il apparaît central d’étudier dans cette région les conséquences de ces substances chimiques sur les modes de vie et les modes d’interprétation du monde. In fine, ce projet s’inscrit dans une réflexion plus générale sur l’anthropocène, visant à mieux comprendre les effets non contrôlés des actions des humains sur eux-mêmes et sur leur environnement.
Plus d’informations

PAGOPI. Approche interdisciplinaire des conséquences de la pollution environnementale par l’agent orange et les pesticides utilisés par les agriculteurs dans la péninsule Indochinoise
Caractérisée par des épandages massifs de défoliants à des fins militaires et par un long déni de ses conséquences, la guerre chimique conduite entre 1961 et 1974 par les États-Unis et leur allié vietnamien a contaminé plusieurs millions de personnes, au Sud-Vietnam, et de façon plus marginale, au Laos et au Cambodge. Par les quantités et la nature des agents chimiques utilisés, dont 65% d’agent orange, comme par l’ampleur du bilan humain et écologique, cette tragédie sans précédent dans l’histoire des guerres continue à produire des effets délétères sur les écosystèmes et les êtres humains. Incubé par l’Association Française pour l’expertise de l’Agent orange et des Perturbateurs Endocriniens (AFAPE), le programme de recherches PAGOPI vise, dans une première étape, à recueillir le plus de données scientifiques possibles sur les conséquences sanitaires et environnementales de la guerre chimique, comme sur les effets des pesticides utilisés par les agriculteurs. Une douzaine d’enseignants-chercheurs de six disciplines appartenant aux sciences de la vie et aux sciences sociales couvriront quatre pays de la péninsule indochinoise – le Cambodge, le Laos, la Thaïlande et le Vietnam. Leur état des lieux permettra la concrétisation, dans une deuxième étape, d’une mission d’expertise de haut niveau chargée de rechercher des arguments scientifiques irréfutables, en particulier sur l’effet transgénérationnel de la dioxine.
Plus d’informations

Publications

 

Ouvrages

Bureau-Point, E. (2016). Les patients experts dans la lutte contre le sida au Cambodge, Anthropologie d’une norme globalisée, Presses Universitaires de Provence. 250 p.

Contributions à des ouvrages collectifs

Candau J., Bureau-Point E., Durand K., Geffroy C., Gélard M-L, Ginouvès V., Halloy A., Hahn H.P., Khabbache H., Kibora L., Knödel K., Mazzucchi Ferreira M.L., Rosso T., Schaal B., Sim K. L, Verguet C., Verhasselt V., Zirotti J-P. (2019). Une approche bioculturelle du premier aliment du nouveau-né. Le colostrum, In : Estelle Herrscher et Isabelle Séguy (éds.), Premiers cris, premières nourritures. Paris, Presses Universitaires de Provence : 123-153.

Bureau, E. (2010). Utilité sociale de la recherche et implication auprès des acteurs de la lutte contre le sida, in F. Chabrol et G. Girard (eds.), VIH/sida se confronter aux terrains, Paris : ANRS : 29-42.

Bureau, E. (2010). « La participation des patients dans les activités de lutte contre le sida au Cambodge », in H. Romeyer (ed.), La santé dans l’espace public, Rennes : Presses de l’EHESP : 175-185.

Direction de numéros thématiques dans des revues à comité de lecture

Bureau-Point, E. ; Hermann-Mesfen, J. (2015). Les patients contemporains face à la démocratie sanitaire » (2), Introduction au numéro thématique « Patient contemporain 2 ». Anthropologie & Santé, n° 10.
URL : https://journals.openedition.org/anthropologiesante/1734

Bureau, E. ; Hermann-Mesfen, J. (2014). Les patients contemporains face à la démocratie sanitaire, Introduction au numéro thématique sur le « Patient contemporain », Anthropologie & Santé, n° 8.
URL : https://journals.openedition.org/anthropologiesante/1342

Articles dans des revues à comité de lecture

Bureau-Point, E. ; Baxerres, C. ; Sena, C. (2020), « Self-medication and the pharmaceutical system in Cambodia. Medical Anthropology », DOI : 10.1080/01459740.2020.1753726

Ève Bureau-Point et Seyha Doeurn, « Substances chimiques et peurs alimentaires au Cambodge », Moussons, 34 | 2019. URL : http://journals.openedition.org/moussons/5417 ; DOI : 10.4000/moussons.5417

Bureau-Point, E., Candau, J., Sim, K.L. (2018). « Il tète mais il n’y a pas de lait ». Hiérarchisation et hybridation des savoirs sur le colostrum au Cambodge, in S. Lewandowski, et F. Jankowski (Eds.), « Circulation des savoirs et espaces d’apprentissages au Sud. Acteurs, hybridations, pratiques ». Autrepart n°82 : 125-145.

Sarradon, A. ; Capodano, G. ; Bureau, E. ; Julian-Reynier, C. (2016). « Personne de confiance : un partenaire dans la décision partagée », Bulletin du Cancer. 103 (7) : 632-642.

Bureau-Point, E. et Phan, S. (2015). « The structural violence of patient participation in Cambodian HIV services », Qualitative Health Research, 26(9) :1263-1274.

Bureau, E. ; Pellegrini, I. ; Noguès, C. ; Lasset, C. ; Julian-Reynier, C. (2014). « Maybe they have found something new » Participants’ views on returning cohort psychosocial survey results, Health Expectations, 18 (6) : 2425-2436.

Bureau, E. (2013). « L’hôpital comme espace de circulation d’une norme globalisée. La participation des patients dans les services de lutte contre le sida au Cambodge », Anthropologie et Sociétés, 37(3) : 99-117.

Bourdier, F. et Bureau, E. (2010). « Société civile et gouvernement en temps de sida au Cambodge ». Moussons. 15 : 195-200.

Recensions dans des revues à comité de lecture

Bureau-Point, E. (2018), « Guillaume Blanc, Élise Demeulenaere & Wolf Feuerhahn, eds, Humanités environnementales. Enquêtes et contre-enquêtes », L’Homme, n°227-228, p. 274-278.

Bureau-Point, E. (2016), « Anthropologie du médicament au Sud. La pharmaceuticalisation à ses marges », sous la direction de Marc Egrot et Alice Desclaux. L’Homme, n° 218 (avril/juin 2016).

Actes de colloques

Bureau-Point, E. (2019), Pesticides uses and risk perceptions, Workshop “Pesticides, agriculture and food: multiple and growing concerns in Cambodia”, organisé par le Centre Norbert Elias UMR 8562 et le Centre Ecoland, Université Royale d’Agriculture, Phnom Penh, Cambodge. URL : https://ali-sea.org/workshop-pesticides-agriculture-and-food-multiple-and-growing-concerns-in-cambodia

Baxerres, C & Bureau-Point, E. (2018). Quand la provenance des médicaments influence leurs usages : arbitrages subjectifs « qualité / prix » au Bénin, au Ghana et au Cambodge, In : Les actes du colloque « Régulation, Marchés, Santé : interroger les enjeux actuels du médicament en Afrique », Bénin. URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01988227

Bureau-Point, E. (2018). « La personne au centre de la médecine. Des nouvelles légitimités ?  », In : Actes des rencontres Georges Canguilhem. Du malade passif au patient expert, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Editions de santé. EuroCos & Humanisme Santé.

Bureau-Point, E., Baxerres C. (2016). « Automédication ou Prescription ? Les relations entre les vendeurs et les acheteurs de médicaments au Cambodge ». In : Actes du colloque international L’automédication en question : un bricolage socialement et territorialement situé, Université de Nantes
A télécharger : : http://automed.hypotheses.org/files/2016/06/Actes_Colloque-AeQ2016_Nantes-1.pdf

Baxerres C., Kpatchavi A., Arhinful D., Bureau-Point, E., Le Hesran J.-Y., (2016). « Quand les modes de distribution pharmaceutique influencent les usages des médicaments. Une recherche comparative menée au Bénin, au Ghana et au Cambodge ». In : Actes du colloque international L’automédication en question : un bricolage socialement et territorialement situé. Université de Nantes
A télécharger : http://automed.hypotheses.org/files/2016/06/Actes_Colloque-AeQ2016_Nantes-1.pdf

Bureau, E. (2011). « Les usages inattendus de la participation dans les programmes de lutte contre le sida au Cambodge », In : Actes du colloque international : Participation du public, démocratie participative. Etat des savoirs et chantiers de recherche, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris.
A télécharger : http://www.participation-et-democratie.fr/sites/default/files/atelier_2-2_eve_bureau.pdf</a

 

Communications

 

Colloques nationaux et internationaux

2020, Risque sanitaire versus risque de perdre sa récolte. La fabrique sociale du risque lié à l’utilisation de pesticides au Cambodge. Colloque international Les transitions écologiques en transactions et actions, organisé par le CERTOP et le LISST, Université Toulouse Le Mirail.

2020, Perte de légitimité dans le domaine de la santé. De la révolte des malades aux prises de position contestataires des professionnels. Dissonances et Convergences entre Anthropologie et Santé Publique, IMERA, Marseille

2020, Salon des écritures alternatives en sciences sociales, Eve Bureau-Point et Tian Veasna, Présentation d’un projet d’écriture de Bande-dessinée sur les pesticides (pitch).

2019, L’engrenage des pesticides. Fragments de la crise au Cambodge. La santé à l’épreuve des crises. Temporalités, coalescence, alternatives, Conférence organisée par le CERMES3, EHESS, Paris. URL : https://crises-cermes3.sciencesconf.org

2017, La personne au centre de la médecine. Des nouvelles légitimités ?, EuroCos – Humanisme et Santé, Rencontres Georges Canguilhem sur le thème « Du malade passif au patient expert », Groupe pluri-professionnel européen de réflexion en santé, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, 6 et 7 octobre.

2017, Invitée à la table-ronde « associations de patients et recherches en SHS : quelles relations ? ». International conference Social Sciences and Humanities research. Translating findings into medical practices. Institut Paoli-Calmette, Marseille 12-13 octobre. https://sshtranslation.sciencesconf.org/

2016, « Savoir expérientiel et consommation de colostrum au Cambodge », Colloque Les savoirs d’expérience en santé. Fondements épistémologiques et enjeux identitaires organisé par le LAPCOS et FAMWEST, Université de Lorraine, Metz.

2016, avec Baxerres C., « Automédication ou Prescription ? Les relations entre les vendeurs et les acheteurs de médicaments au Cambodge », Colloque international L’automédication en question. Un bricolage socialement et territorialement situé, Université de Nantes.

2016, avec Baxerres C., Kpatchavi A., Arhinful D., Le Hesran J.-Y, When pharmaceutical distribution policies influence uses of medicine. A comparative study in Benin, Ghana and Cambodia, Colloque international L’automédication en question. Un bricolage socialement et territorialement situé, Université de Nantes.

2015, « Medications for daily living: a window to understand the Cambodian market of pharmaceutical », Conférence internationale Pharmaceutical practices in Southeast Asia. Programme Illimed « Circulation illicite du médicament en Asie du Sud-est », CERMES 3/IRASEC, Chulalongkorn University, Bangkok, Thaïlande.

2013, « Expert Patients in Cambodia: The illusion of empowerment ». 2ème conférence internationale Sciences Sociales et VIH, Knowing Practices, Cité des Sciences, Paris.

2012, « Local meanings of a global norm: lay participation in HIV programmes in Cambodia », Congress of the European Association of Social Anthropologists (EASA), Nanterre, Paris.

2012, « L’expérience de pairs dans les programmes de lutte contre le sida au Cambodge », Colloque international AMADES (Anthropologie Médicale appliquée au développement et à la santé), Université de Médecine, Brest.

2011, « Les effets inattendus de la participation dans les programmes de lutte contre le sida au Cambodge », Journée d’étude sur les effets de la participation du public aux processus décisionnels. GIS Participation du public, décision, démocratie participative, EHESS, Paris.

2009, « Les enjeux de la restitution, entre contraintes académiques et utilité sociale ». Colloque international La recherche communautaire : des savoirs engagés. Réseau francophone de recherche communautaire VIH/sida, Paris.

2008, « Enjeux de la participation des « patients » dans les activités de lutte contre le sida au Cambodge, Colloque La santé dans l’espace public, IEP/EHESP, Rennes

2007, « Involvement of “expert patients” in HIV programs in Cambodia », conférence internationale Aidsimpact, Marseille.

Séminaires de recherche, rencontres pluri-professionnelles et ateliers de réflexion

2020, L’objet « Pesticides » en sciences humaines et sociales. Quels savoirs pour quelle transition écologique ? Introduction des journées d’études, 5 et 6 février 2020 – Centre Norbert Elias/LPED, La Vieille Charité, 13002 Marseille
URL : https://centrenorbertelias.cnrs.fr/lobjet-pesticides-en-sciences-humaines-et-sociales-5-6-fevrier-2020-marseille

2020, Présentation d’un projet d’écriture de Bande-dessinée sur les pesticides (pitch), Salon des écritures alternatives en sciences sociales, avec T. Veasna T., 10 janvier 2020, MUCEM, Marseille

2019, Pesticides uses and risk perceptions, Workshop “Pesticides, agriculture and food: multiple and growing concerns in Cambodia”, organisé par le Centre Norbert Elias UMR 8562 et le Centre Ecoland, Université Royale d’Agriculture, Phnom Penh, Cambodge.
URL : http://www.rua.edu.kh/index.php/news_view/2358493144

2019, « La « vie avec » les pesticides au Cambodge. Du social au biologique », Ecole de printemps 12 au 17 mai 2019 « L’interdisciplinarité aujourd’hui : quels territoires, quels terrains et quels engagements? », Sigonce, Alpes de Hautes Provence

2019, « De la révolution des Khmers Rouges à la révolution verte. Quelle crise sanitaire aujourd’hui dans le monde paysan cambodgien ? », Séminaire Crises sanitaires : expériences et politiques en santé humaine et animale. 27 mai 2019, Centre Norbert Elias, Marseille.

2018, « Substances chimiques et risques de contamination alimentaire au Cambodge », Journée d’étude « Perceptions et gestions des risques en Asie du Sud-est », IrAsia, Site St-Charles, Maison Asie-Pacifique, Marseille.

2017, « La « vie avec » les pesticides au Cambodge. Agriculture chimique, dangers pour la santé, peurs alimentaires », La mondialisation de la santé : savoirs, pratiques, politiques, Ecole thématique interdisciplinaire de recherche, EHESS, Marseille.

2017, « Le patient contemporain. Du concept à la pratique ». Invitée pour donner une conférence plénière dans le cadre d’un séminaire interne de la firme pharmaceutique Pfizer dédié au patient, Marseille.

2017, « ‘Oubliés de la médecine’, ‘malades imaginaires’ : la mobilisation profane pour la reconnaissance de la maladie de Lyme », Treizième réunion du groupe « Tiques et maladies à tiques » organisée par le Réseau Ecologie des Interactions Durables. Oniris, Nantes.

2017, « Quand la provenance des médicaments influence leurs usages : arbitrages subjectifs « qualité / prix » au Bénin, au Ghana et au Cambodge ». Séminaire organisé dans le cadre du programme « La personne en médecine » intitulé Risques médicamenteux et subjectivités, Regards croisés en sciences sociales.

2016, Présentation du livre « Les patients experts dans la lutte contre le sida au Cambodge », par Eve Bureau-Point paru en avril 2016 aux Presses Universitaires de Provence, Réseau des sciences sociales de Phnom Penh (HSEPP).
Vidéo en ligne : https://www.youtube.com/watch?v=vZ3Ss7n5yDg

2016, Intervenante invitée par l’Institut Français du Cambodge. Conférence : Ventes et usages de médicaments au Cambodge, Institut Français, Phnom Penh.

2015, « Globalmed : a socio-anthropological study of the global pharmaceutical drug market in Asia and Africa », Institut Pasteur du Cambodge et Réseau des Sciences Sociales de Phnom Penh (HSEPP). Phnom Penh, Cambodge.

2015, Le don et la consommation néonatale de colostrum, restitution de l’enquête COLOSTRUM auprès du personnel de la maternité de l’hôpital Calmette, Phnom Penh.

2014, « Droits des patients et fin de vie », Les Causeries de l’AMADES (Anthropologie Médicale appliquée au développement et à la santé) ; Débat entre 2 membres de l’association JALMAV (Jusqu’à la mort accompagner la vie), Nicolas Mérot (médecin en soins palliatifs) et Eve Bureau (anthropologue).

2013, « Points de vue de participants à la recherche sur le retour de résultats. Contexte de recherche psychosociale au sein d’une cohorte ». La Timone, Faculté de Médecine, SESSTIM, Marseille.

2012, « La participation profane dans les services de lutte contre le sida au Cambodge : « violence structurelle » d’une politique internationale ». La Timone, Faculté de Médecine, SESSTIM, Marseille.

2009, « L’appui social aux personnes séropositives dans les programmes sida au Cambodge. Questions, sens et pratiques », UMR 912 (SE4S), ORS Marseille.

2009, « Construction d’un objet d’étude. Retour réflexif sur une recherche académique impliquée au Cambodge ». Séminaire Jeunes chercheurs sciences sociales et sida : « De l’objet d’étude à l’objet de recherche », Paris : ANRS.

2008, « La professionnalisation de l’anthropologie : représentations, incompréhensions et problèmes de définition », Journée doctorale « Implication, réflexivité et positionnement des jeunes chercheurs travaillant sur le sida aujourd’hui : questions méthodologiques et politiques », MSH/ANRS.

2007, « Les patients : nouveaux acteurs de la lutte contre le sida au Cambodge », Journée doctorale dirigée par Barbara Glowczewski : « Agencéité des acteurs au regard des discours institutionnels et médiatiques ». EHESS.
Vidéo en ligne : https://www.canal-u.tv/video/fmsh/journee_d_etudes_doctorales_agenceite_des_acteurs_au_regard_des_discours_institutionnels_et_mediatiques.29301

2006, « Nature, roles and impact of the involvement of PLHA in HIV/aids programs in Cambodia », Journées ANRS, Phnom Penh Hôtel, Phnom Penh, Cambodge.

Evènements publics de valorisation

2019, Table ronde : Quel environnement dans l’assiette ? Les nouvelles formes de l’(in)sécurité alimentaire, Festival des sciences sociales, EHESS, Marseille, Auditorium du Musée d’Histoire de Marseille. URL : https://www.allez-savoir.fr/manifestations/quel-environnement-dans-lassiette-les-nouvelles-formes- de-linsecurite-alimentaire

2019, « From general issues around pesticides to local consumer’s perceptions in Cambodia », Workshop organized by GRET and Media Seeds for raising awareness to Cambodian journalists on agriculture sector. Impacts of pesticide use on agriculture and environment. 18th of March 2019, Daikonia Center, Phnom Penh.

2018, La « vie avec » les pesticides au Cambodge : premier retour d’enquête, Mini-conférence dans le cadre des journées européennes du patrimoine, Maison des Sciences de l’Homme-Paris Nord.

2016, Intervenante invitée par l’Institut Français du Cambodge. Conférence : Ventes et usages de médicaments au Cambodge, Institut Français, Phnom Penh.

2014, « Droits des patients et fin de vie », Les Causeries de l’AMADES (Anthropologie Médicale appliquée au développement et à la santé) ; Débat entre 2 membres de l’association JALMAV (Jusqu’à la mort accompagner la vie), Nicolas Mérot (médecin en soins palliatifs) et Eve Bureau (anthropologue).

Charges de cours

2018-2019 : La « vie sociale » des substances chimiques (25h). Ecole Normale Supérieure, Lyon, Master Approche plurielle de la santé.

Janvier 2018, Anthropologie de la santé (8h). Université de Liège, Master de spécialisation « Gestion intégrée des risques sanitaires dans les pays du Sud » (GIRIS).

Novembre 2016 à 2018, Introduction aux concepts de l’anthropologie de la santé (3h), module EcoHealth du Master GIMAT (Gestion Intégrée des Maladies Animales) co-organisé par l’ENVT (école nationale vétérinaire) et le CIRAD (recherche agronomique pour le développement).

Septembre 2017-Juin 2018, Construction d’un projet d’enquête (2 X 25h). Université Toulouse Jean Jaurès, Licence 2 d’anthropologie.

Responsabilités collectives et éditoriales

Depuis 2019. Membre du Comité Scientifique d’Orientation Recherche-Innovation du plan Ecophyto II+.

Depuis 2016. Membre du comité de rédaction de la Revue Anthropologie & Santé.
https://journals.openedition.org/anthropologiesante

Depuis 2013. Membre du bureau et du conseil d’administration de l’association AMADES (Anthropologie Médicale Appliquée au Développement et à la Santé).
http://amades.hypotheses.org