Le projet scientifique

Le Centre Norbert Elias fédère des chercheur·es issu·es de différentes disciplines (anthropologie, histoire, sciences de l’information et de la communication, sociologie) convaincu·es de l’unité des sciences humaines et sociales. Le laboratoire est implanté sur le campus EHESS Marseille à la Vieille Charité et sur le campus Hannah Arendt à Avignon Université. Il regroupe près de 50 chercheur·es, 80 doctorant·es et une équipe d’appui d’une dizaine de personnes qui travaillent sur l’analyse et la description des mondes sociaux.
Issu·es de trajectoires intellectuelles différentes, les chercheur·es se revendiquent de références ou de théories sociologiques, anthropologiques et historiques plurielles. Ils et elles partagent une conception des sciences sociales dans laquelle l’enquête, tant l’archive que le terrain, constitue une caractéristique essentielle. Celle-ci est articulée à une attention soutenue aux formes de la description.



Quatre thématiques

Pour les quatre prochaines années (2019-2022), les travaux se déploient autour des thématiques suivantes : 11) lieux et formes du politique, 2) enfances, familles et parenté, 3) écologies et soins, 4) formes et processus de la culture.
Le projet scientifique collectif attache une importance particulière à la comparaison aussi bien dans le temps que dans l’espace. La diversité spatiale (Europe, Asie, Afrique, Océanie), et temporelle (périodes modernes et contemporaines) des terrains permet d’interroger à nouveaux frais la circulation des biens, des idées et des personnes.



L’approche par le genre

Riche de nombreuses années d’études et d’échanges, l’approche par le genre apparaît également comme une perspective commune à différentes recherches conduites au Centre Norbert Elias, que ce soit dans l’analyse des configurations familiales et des dimensions sociales de la maternité, des dispositifs d’accès au soin, ou encore des rapports au travail et ses changements. Le Centre Norbert Elias fait notamment partie, dans cette perspective, du GIS Institut du genre.

 

Le chercheur dans la cité

Une spécificité forte du Centre Norbert Elias réside dans les domaines d’analyse traités qui couvrent un large spectre des grands sujets de société d’aujourd’hui : impacts de la globalisation, enjeux de santé et d’environnement, pauvreté-précarité et inégalités, modes d’alimentations, entre autres. Au-delà des avancées scientifiques auxquelles ils et elles contribuent, les chercheur·es du Centre Norbert Elias, en interaction avec les pouvoirs publics, la société civile et les médias, s’attachent à partager leur connaissance pour contribuer à une meilleure appréhension de la complexité sociale.



La diffusion de la recherche

La démarche des chercheur·es se veut tout à la fois réactive, en réponse aux sollicitations, et proactive, en allant au devant du public – notamment par des formes plus accessibles d’écriture, y compris filmiques ou dessinées. À ce titre, le Centre Norbert Elias est étroitement impliqué dans plusieurs projets éditoriaux (Techniques & Culture, Culture et musées, Enquête), et muséographiques. Sa volonté de diffuser largement se matérialise aussi par l’animation d’une fédération de recherche, Agorantic, et d’un lieu de création, la Fabrique des écritures.