Georges Guille-Escuret, un anthropologue dans la Nature

Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer la disparition de notre collègue et ami Georges Guille-Escuret emporté la semaine dernière par une leucémie foudroyante.

Sa double formation en éthologie (il était un spécialiste des termites) et en anthropologie des techniques (du monde viticole notamment) faisait de lui un chercheur hors normes dans les secteurs des sciences humaines et sociales. Son immense érudition n’avait d’égale que son implacable exigence intellectuelle qu’il mobilisait pour attaquer les grandes questions de l’anthropologie comparative – celle du cannibalisme notamment, à laquelle il consacrera toute une série d’ouvrages – mais aussi pour être l’homme de son temps, celui qui pourfendait les réductionnismes les plus patents de notre époque ; le sociobiologisme, le cognitivisme ou le culturalisme. Son influence en archéologie mais également dans le secteur du développement agricole, de l’anthropo-technologie ou de l’épistémologie critique est cruciale et encore à venir. (suite…)

Hommage à Yves Jeanneret

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre collègue et ami Yves Jeanneret, professeur en Sciences de l’Information et de la communication à l’Université d’Avignon à la fin des années 2000, membre du comité scientifique international de Culture et Musées et collaborateur fidèle de la revue.
Yves était d’une intelligence rare et d’une grande culture, et son rayonnement humain et scientifique va manquer à tous, bien au-delà du monde académique ou du seul périmètre des sciences de l’information et de la communication. Il laisse une œuvre foisonnante qui continuera durablement à nourrir nos réflexions et à orienter nos débats. Chacun a envers lui sa propre dette de lecture, et pourra la confronter à d’autres dans le partage d’une science en marche.

(suite…)

Jean-Claude Chamboredon (1938-2020)

Nous apprenons la disparition d’une des figures fondatrices, aux côtés de Pierre Bourdieu et de Jean-Claude Passeron, d’un des courants sociologiques majeurs du XXe siècle en France. Jean-Claude Chamboredon, maître-assistant de sociologie à l’École normale supérieure, puis élu directeur d’études à l’EHESS en 1989 sur un programme d’enseignement et de recherche consacré à la sociologie de la socialisation, a formé plusieurs générations de sociologues qui, aujourd’hui, sont au cœur de la recherche en France. (suite…)