Julia Eichenberg, chercheure invitée, mai-juillet 2022

Julia Eichenberg est maîtresse de conférence à l’Université de Bayreuth en Allemagne et spécialiste d’histoire contemporaine de l’Europe (Est/Ouest), en particulier l’histoire culturelle de la guerre, de la diplomatie et du droit. Elle est aussi porte-parole de l’Association Historische Friedens- und Konfliktforschung Verein (Association allemande pour la recherche historique sur la paix et les conflits).

Elle a co-édité « Zeitgeschichte des Rechts » avec M. Payk, K. Priemel, B. Lahusen (Zeithistorische Forschungen, 16, 2019) et, plus récemment, un numéro thématique du Journal of the History of International Law sur l’histoire du droit : « The United Nations War Crimes Commission (UNWCC) between Europe and Asia, 1943-1948, and the Codification of International Criminal Law », avec S. Ferhadbegovic et K. von Lingen (sous presse). Elle prépare actuellement un ouvrage sur la coopération transnationale des gouvernements européens alliés en exil à Londres pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle anime un groupe de recherche dédié à ce sujet, financé par la Fondation Volkswagen. (suite…)

Joël Glasman, chercheur invité, mai-juillet 2022

Joël Glasman, professeur d’histoire à l’Université de Bayreuth en Allemagne, est spécialiste d’histoire contemporaine de l’Afrique. Membre du cluster « Africa Multiple », il travaille sur l’histoire du « gouvernement humanitaire » de l’Afrique centrale.

Son dernier ouvrage Minimal Humanity. Humanitarianism and the Quantification of Human Needs (Routledge 2020) retrace l’histoire de la notion de « besoin humanitaire » et de sa quantification. À partir d’une recherche d’archive et de terrain au Cameroun, le livre montre que le gouvernement humanitaire ne se réduit ni à un procès de bureaucratisation, ni à une une logique purement néolibérale, mais est le fruit de décisions prises à la suite de lutte entre acteurs de humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale.
(suite…)

Maria Teresa Guerrini, visiting scholar, May 15-June 15, 2022

Maria Teresa Guerrini has been professor at the University of Bologna since 2008. She is currently teaching Early modern history ; History, society and Family ; History of universities and institutions of higher education in early modern age. Her recent research has been focused on the history of Italian academies, specifically on the circles established by university masters and students, and on the close relations between Italian academies and doctors in the early modern period. (suite…)

Christine M. Jacobsen, chercheure invitée, janv.-juin 2022

Christine M. Jacobsen, professeure d’anthropologie à l’Université de Bergen en Norvège, est spécialiste des questions de migration et de diversité. Elle est actuellement à Marseille dans le cadre des projets PROTECT (Research on refugees’ right to international protection) et WAIT (« Waiting for an uncertain future: the temporalities of irregular migration »). Elle est aussi membre de l’Institut Convergence Migrations.
Plus d’infos : https://www.uib.no/personer/Christine.Margrethe.Jacobsen

 

 

 

 

Christine M. Jacobsen séjournera au laboratoire entre janvier et juin 2022. Elle interviendra le jeudi 12 mai 2022 dans le séminaire « Mobilités et Appartenances » (Melissa Blanchard et Francesca Sirna). La séance, organisée en collaboration avec le réseau thématique MIMED (MMSH Aix-en-Provence) sera discutée par Céline Regnard et Marie-Aude Salomon (TELEMMe). (suite…)

Julie Faubert, artiste-chercheure invitée, décembre 2021

Du 12 au 17 décembre, le Centre Norbert Elias accueille la chercheure et artiste sonore Julie Faubert (Université Laval). Julie Faubert réalise de nombreuses installations et interventions dont le son est un point d’ancrage, un articulateur de la relation corps-espace. Ses travaux de recherche portent plus spécifiquement sur les parcours sonores urbains et les enjeux esthétiques, éthiques et politiques liés à la présence du corps dans l’espace public. (suite…)

Rachel Black, professeure invitée, nov.-déc. 2021

Rachel Black, associate professor d’anthropologie au Connecticut College (États-Unis), est invitée au Centre Norbert Elias comme directrice de recherche associée (programme de la FMSH) jusqu’à la mi-décembre 2021.

Ses domaines de recherche sont l’alimentation, le vin, le travail et le genre. Parmi ses publications, Cheffes de cuisine : women and work in the professional French kitchen (University of Illinois Press, 2021) et Porta Palazzo : The Anthropology of an Italian Market (University of Pennsylvania Press, 2012). Elle a également codirigé avec R. Ulin Wine and Culture : Vineyard to Glass (Bloomsbury, 2013). Elle est rédactrice en chef adjointe de la revue Food and Foodways et membre de l’Association for the Study of Food and Society, où elle dirige le comité pour la diversité, l’équité et l’inclusion. Rachel Black a été également présidente de la Society for the Anthropology of Food and Nutrition. Son dernier projet de recherche, « The Taste of Climate Change », porte sur l’impact du changement climatique sur les cuisines d’Europe du Sud. Un volet de ce projet – sur lequel elle travaille actuellement dans la région – concerne la production d’huile d’olive et le changement climatique. (suite…)

Awesso Atiyihwè, professeur invité, mai 2022

[visite annulée]

Originaire de Mango au Togo, Awesso Atiyihwè a fait ses études primaires et secondaires à Kara dans le nord du pays, puis poursuivi des études supérieures à l’Université du Bénin (actuelle Université du Togo) où il obtient une maîtrise es-Lettres en 1989. En 1990, il s’inscrit en DEA de sciences sociales à l’EHESS Marseille et soutient, sous la direction de Jean-Pierre Olivier de Sardan, sa thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie en 1998. Il est recruté comme assistant d’enseignement et de recherche à l’Université de Lomé en avril 2002 où il dispense plusieurs enseignements d’ethnographie, d’anthropologie sociale et culturelle. Il a publié ou co-publié dix-neuf articles, encadré six thèses et près d’une cinquantaine de mémoires de master et de maîtrise. Awesso Atiyihwè est, depuis juillet 2018, Professeur titulaire d’Anthropologie sociale et ethnologie des Universités du CAMES (Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur) et actuellement chef du Département d’Anthropologie et d’Études Africaines de l’Université de Lomé. (suite…)

Marta Vilar Rosales, visiting scholar, May-June 2022

[visite annulée]

Marta Vilar Rosales is an anthropologist (PhD 2007) and a research fellow at the Institute of Social Sciences, University of Lisbon, since 2014. Her main fields of research are material culture and consumption, international migrations and media anthropology. Presently, Marta id PI of TRANSITS: Material Culture, Migration and Everyday Life, an international research project that explores the movements of people and things to and from four cities (Berlin, Lisboa, Luanda and Sidney). She has been a visiting fellow in European, Canadian and US Universities and I have done fieldwork in Europe, Africa, Australia, South and North America. She also coordinates at ICS, Ulisboa, the PhD program on Migration Studies. She is the author of several books, chapters and articles which explore the intersections between migration, media and contemporary material culture and consumption practices. (suite…)

Ouidad Tebbaa, professeure invitée, juin 2021

Ouidad Tebbaa est professeure à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (Maroc) et en détachement au Sénégal en tant que directrice régionale (Afrique de l’Ouest) du Bureau de l’Agence universitaire de la Francophonie à Dakar. Elle travaille sur le tourisme et le patrimoine tant matériel qu’immatériel à travers ses recherche aussi par un travail militant sur le terrain. Elle a notamment participé à la reconnaissance de la place Jamaa El Fna de Marrakech en tant que Patrimoine Oral de l’Humanité par l’Unesco. Depuis 2016, elle est titulaire de la Chaire Senghor de la Francophonie à Marrakech et travaille régulièrement comme consultante pour l’Unesco. Elle a publié, entre autres, Tourisme et Pauvreté (2011) aux Editions des Archives contemporaines, Femmes et Climat aux éditions de la Croisée des Chemins (2017), et plus récemment, « Les éblouissements de Marrakech : réverbération d’une destination touristique », Le patrimoine mondial. Mise en tourisme, mise en images, L’Harmattan (dir. Maria Gravari-Barbas), 2020, p. 127-146. (suite…)

István Szijártó, professeur invité, mai 2021

[Séjour annulé en raison des conditions sanitaires]

Docteur de l’Académie Hongroise, István Szijártó est professeur associé dans l’Institut de l’Histoire de l’Université Eötvös Loránd à Budapest. Ses recherches se concentrent sur l’histoire sociale et culturelle du politique en Hongrie au dix-huitième siècle. Ses monographies ont porté en particulier sur l’histoire de la Diète. Il est également l’un des auteurs du manuel de référence en anglais sur la microhistoire (What is microhistory? Theory and practice. Routledge, 2013). István Szijártó a obtenu ses diplômes à l’Université Károly Marx de Budapest (1989, relations internationales) et à l’Université Eötvös Loránd (1990, histoire).

István Szijártó est invité au Centre Norbert Elias par Jean Boutier.

Plus d’informations : http://szijarto.web.elte.hu (suite…)

Filippo M. Zerilli, visiting scholar, May 2021

Filippo M. Zerilli holds a PhD in anthropology from the University of Rome “La Sapienza” (1994) and is currently Professor at the University of Cagliari. He has dealt with the history of French anthropology, notably focusing on the late 19th century “naturalist” (i.e. physical) anthropological tradition and its contribution to the making of modern ethnology. From 1996 he has carried out extensive fieldwork in Romania on property restitution disputes and processes, exploring the intersections between law, morality, il/legality and rights. Since 2011 he is conducting a research project on social movements and changing forms of pastoralism in Sardinia. Currently he is involved in an ethnographic project on rule of law capacity building programs in the framework of the EU enlargement process in Pristina, Kosovo. He serves as Editor-in-Chief of Anuac, the international peer-reviewed, open access journal of the Italian Society for Cultural Anthropology (SIAC). (suite…)

Flávio Luiz Tarnovski, professeur invité, mars-avril 2020

[visite reportée en raison des mesures de confinement]
Docteur en Anthropologie Sociale et Ethnologie de l’EHESS, Flávio Luiz Tarnovski est professeur à l’Université Fédérale de Mato Grosso, à Cuiabá, Brésil. Il a été chercheur invité d’Aix-Marseille Université en 2015 et Directeur d’Études Associé de la Fondation Maison des Sciences de l’Homme en 2019. Ses recherches portent sur les liens entre le genre, la sexualité et la parenté à partir d’enquêtes avec des familles homoparentales dans une perspective comparée entre la France et le Brésil. Il développe aujourd’hui des enquêtes sur la gestation de substitution et la coparentalité réalisées par des couples de même sexe au Brésil. (suite…)